Une famille traverse une rue dévastée par une inondation.

Vidéos

Un portail de données sur l'eau : pour quoi faire ?

La Banque mondiale a lancé, avec le concours du Partenariat mondial pour la sécurité hydrique et l’assainissement, un nouveau portail de données dédié à l’eau. Cette initiative sans précédent permet d’accéder à un répertoire organisé de données provenant de la Banque mondiale, mais aussi d'autres sources et institutions.

Rapport

L’eau sous le feu des bombes

Lorsque l’on pense aux conflits, l’eau n’est pas la première chose qui nous vient à l’esprit. Pourtant, en temps de crise, l’accès à une eau salubre est souvent compromis : les infrastructures sont endommagées, les conduites délabrées et la collecte d’eau dangereuse. Faute d’accès à une eau salubre, les enfants tombent malades, les écoles et les hôpitaux ne peuvent fonctionner, les maladies et la malnutrition se propagent, souligne un rapport de l'UNICEF

Lire aussi

 
Guilé Mané
Guilé Mané (39 ans) dirige une association maraîchère qui compte environ 80 femmes. Photo FAO/Bénédicte Kurzen/NOOR

L'eau fait renaître l'espoir

Comme beaucoup d'agricultrices du Sénégal, Guilé Mané avait bien du mal durant la saison sèche. Ici, les pluies peuvent être très faibles et très irrégulières, même pendant la saison des pluies. Sa vie a changé grâce à un nouveau système de récolte et de stockage de l'eau mis en place dans le cadre du programme de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) 1 million de citernes pour le Sahel, qui cible les communautés rurales vulnérables dans les régions arides et semi-arides de cinq pays victimes de chocs climatiques. 

 

 

The Burundian refugee Aisha poses with her family next to the toilet they have built in the Mulongwe settlement, Democratic Republic of the Congo.
Les réfugiés burundais, Aïcha, son mari Matias et leur enfant se tiennent à côté des toilettes qu'ils ont construites dans le camp de Mulongwe, en République démocratique du Congo. Photo HCR/Sanne Biesmans

« On ne peut pas vivre sans toilettes »

Aïcha et son mari Matias s’appuient contre le mur en briques de terre de la maison qu’ils ont construite eux-mêmes à Mulongwe, dans la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC). L’installation de toilettes dans un camp de réfugiés apporte de réels avantages pour la santé et la sécurité des réfugiés. Elle réduit la pollution de l’environnement, la transmission de maladies comme la diarrhée et diminue même le risque d’agression sexuelle. 

Un groupe de personnes sourient à la caméra dans une forêt avec des arbres nouvellement plantés
Le club Pathfinders (Église adventiste du septième jour) se fait le champion de la plantation d'arbres, zone humide des Canelles. Photo : Dean Rose/PNUD Seychelles/EBA.

L'agriculture pour la vie

L'action climatique aux Seychelles améliore l'accès à l'eau et aide les communautés à s'adapter à la vie dans un système climatique moins prévisible. Découvrez comment !