Des adolescents partageant un repas.
Les étudiants de la ferme piscicole intégrée de Lira en Ouganda, une structure de coopération Sud-Sud pour l'agriculture et la sécurité alimentaire, déjeunent ensemble.
Photo :Photo : FAO / Isaac Kasamani

Le meilleur exemple de solidarité entre les pays

La coopération Sud-Sud fait référence à la coopération technique entre les pays en développement du Sud. Il s'agit d'une manifestation de la solidarité entre les pays du Sud qui, ensemble, contribuent au bien-être de leurs populations, ainsi qu'à leur autonomie économique, et permettent d'accélérer les progrès vers la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Plus d'un an et demi après le début de la pandémie, il est évident que des décennies de progrès en matière de développement sont menacées et que nous sommes confrontés à un avenir incertain façonné par des crises économiques et sociales. Le partenariat mondial, notamment par le biais de la coopération Sud-Sud, est essentiel pour relever les défis de la pandémie et atteindre les objectifs de développement durable. Alors que nous nous dirigeons vers une réalité et une reprise post-pandémiques, la coopération Sud-Sud contribuera à briser le cycle de la pauvreté, de l'instabilité et des inégalités de développement tout en promouvant le principe d'une appropriation effective des stratégies nationales de développement.

Compte tenu de la menace que représente la pandémie de COVID-19 et d'autres crises mondiales telles que les changements climatiques, les pays du Sud, avec le soutien de partenaires, y compris les pays du Nord, les institutions financières internationales, le secteur privé, les groupes de réflexion et d'autres parties prenantes, mettent en place et renforcent les politiques nationales et les unités ou départements pour intégrer et soutenir la coopération Sud-Sud et triangulaire.

En effet, l’UNOSSC rassemble gouvernements et entités du système des Nations Unies et s’emploie à analyser et à articuler l’évolution et l’émergence des tendances, des dynamiques et des opportunités à l’œuvre en matière de coopération Sud-Sud. Le Bureau soutient également les points focaux pour la coopération Sud-Sud au niveau national, régional et mondial. 

La Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud vise à sensibiliser l'opinion publique aux activités menées par les Nations Unies en matière de coopération technique entre les pays en développement. Elle met en lumière les progrès économiques, sociaux et politiques observés ces dernières années dans les régions et les pays du Sud.

Débat d'experts de haut niveau (en ligne) - Coopération Sud-Sud : la solidarité au service d'un avenir plus inclusif, résilient et durable

À l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, un débat d'experts de haut niveau est organisé le 10 septembre 2021, de 9 h 00 à 11 h 00 (heure de New York). Cette réunion sera l'occasion de discuter de la solidarité du Sud en faveur d'un avenir plus inclusif, résilient et durable, tout en répondant efficacement à la crise mondiale de la COVID-19 afin de mieux reconstruire en mieux dans l'ensemble du Sud. Cette Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud sera également l'occasion de mettre en lumière les suites concrètes données à la vingtième session du Comité de haut niveau pour la coopération Sud-Sud, qui s'est tenue du 1er au 4 juin 2021 à New York.

Pour plus d'informations, visitez le site officiel du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud.

Girls at the school kitchen eating and smiling up to an aereal camera

Qu’est-ce que la coopération Sud-Sud ?

L’appui de Cuba à la lutte contre Ebola en Afrique de l’Ouest ; l’expérience du Mexique en matière de diversification des produits à base de maïs pour améliorer la santé et la nutrition au Kenya ; la connaissance des stratégies de réduction de la faim partagées par la Colombie dans les pays mésoaméricains. La politique du Chili en matière d'étiquetage des produits qui permet de lutter contre l'obésité dans des pays des Caraïbes. Ce ne sont là que quelques exemples de coopération Sud-Sud.

La coopération Sud-Sud fait référence à la coopération technique entre les pays en développement du Sud. Il s'agit d'une manifestation de la solidarité entre les pays du Sud qui, ensemble, contribuent au bien-être de leurs populations, ainsi qu'à leur autonomie économique, et permettent d'accélérer les progrès vers la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

La coopération Sud-Sud est donc le fruit d'importants efforts de coopération entre les pays du Sud dans les domaines politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux ou techniques. Cette coopération peut intervenir sur une base bilatérale, régionale, intrarégionale ou interrégionale. Les pays en développement partagent leurs connaissances, leurs compétences, leurs expertises, ainsi que leurs ressources pour atteindre les objectifs de développement par le biais d'efforts communs.

Les objectifs de la coopération Sud-Sud sont, par exemple :

  • Encourager l’autosuffisance des pays en développement en renforçant leurs capacités à trouver des solutions créatives pour faire face à leurs problèmes de développement ;
  • Promouvoir et renforcer l’autosuffisance collective entre les pays en développement grâce à l’échange d’expériences, la mise en commun, le partage et l’utilisation de leurs ressources techniques et d’autres ressources, et le développement de leurs capacités complémentaires;
  • Reconnaître et répondre aux problèmes et aux exigences des pays les moins avancés, des pays en développement sans littoral, des petits États insulaires en développement et des pays les plus gravement touchés, par exemple, par les catastrophes naturelles et autres crises.

Le saviez-vous ?

  • Les pays du Sud ont contribué à plus de la moitié de la croissance mondiale ces dernières années.
  • Le commerce intra-Sud est plus important que jamais et représente plus du quart du commerce mondial.
  • Les sorties d’investissements directs étrangers du Sud représentent un tiers des flux mondiaux.

Deuxième Conférence de haut niveau sur la coopération Sud-Sud

Consultez le site Web de la deuxième Conférence de haut niveau des Nations Unies sur la coopération Sud-Sud (BAPA+40), qui a eu lieu à Buenos Aires, en Argentine, du 20 au 22 mars 2019.

En 1978, la première Conférence des Nations Unies sur la coopération technique entre pays en développement s'est tenue en Argentine. Elle a été à l'origine du Plan d’action de Buenos Aires pour la promotion et la mise en œuvre de la coopération technique entre pays en développement (BAPA). Les objectifs de base de la coopération Sud-Sud sont énumérés dans ce plan d'action, approuvé par l'Assemblée générale la même année (Résolution A/RES/33/134). La deuxième Conférence de haut niveau sur la coopération Sud-Sud, appellée aussi BAPA+40, marquait le 40e anniversaire de l'adoption de ce Plan d'action.

Logo related to South-South Cooperation and SDGs

Autres sites Web

Publications

People checking the quality of the harvest.

Le Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud (UNOSSC) a été mis en place pour favoriser, coordonner et appuyer la coopération Sud-Sud et triangulaire à travers le monde et dans le cadre du Système des Nations Unies. Il a été établi par l’Assemblée générale des Nations Unies et est hébergé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

 

South-South galaxy logo

Lancée en 2019, « South-South Galaxy » est une plateforme mondiale de partage des connaissances et de partenariats, visant à apporter un soutien systématique et efficace aux pays du Sud.  La plateforme propose désormais des séminaires en ligne adaptés aux nouvelles situations liées à la pandémie de COVID-19 ou consacrés à la riposte du Bureau des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud.

 

 

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.