Une homme au milieu d'étagères d'archives audiovisuelles.
Après avoir survécu à deux décennies de guerre civile, les archives de Radio Mogadiscio sont converties en fichiers numériques. Abshir Hashi Hali, le responsable des archives, est photographié dans la bibliothèque de la station.
Photo :ONU / Tobin Jones

Les archives audiovisuelles racontent les histoires de la vie et des cultures des peuples du monde entier. Elles représentent un patrimoine inestimable qui est une affirmation de notre mémoire collective et une précieuse source de connaissances dans la mesure où elles reflètent la diversité culturelle, sociale et linguistique de nos communautés. Elles nous aident à grandir et à comprendre le monde auquel nous appartenons tous. Préserver ce patrimoine et faire en sorte qu’il soit accessible au public et aux générations futures est un objectif fondamental pour toutes les institutions mémorielles et pour le grand public.

La Journée mondiale du patrimoine audiovisuel est l’occasion de sensibiliser l’opinion publique à la nécessité de prendre des mesures urgentes et de reconnaître l’importance des documents audiovisuels. Elle offre ainsi aux États membres de l’UNESCO l’occasion d’évaluer leurs performances en ce qui concerne la mise en œuvre de la recommandation de 2015 concernant la préservation et l’accès au patrimoine documentaire, y compris sous forme numérique. La Journée remplit le mandat constitutionnel de l’UNESCO consistant à promouvoir la « libre circulation des idées par la parole et l’image » en tant que représentation de notre mémoire et patrimoine communs. Ce faisant, la Journée souligne le rôle du patrimoine dans la construction des défenses de la paix dans l’esprit des gens.

Grâce à des initiatives telles que la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel, le programme « Mémoire du monde » , le projet de sauvegarde et de promotion du patrimoine documentaire de l'UNESCO, et le précieux travail des professionnels de la conservation ont donné une impulsion pour gérer un éventail de facteurs techniques, politiques, sociaux et financiers qui menacent la sauvegarde de notre patrimoine.

Thème 2020 : Votre fenêtre sur le monde

#AudiovisualHeritageDay #AudiovisualHeritage
#MemoryOfTheWorld

 
logo

Les matériaux audiovisuels en tant qu'objets du patrimoine documentaire offrent une fenêtre sur le monde car nous observons des événements auxquels nous ne pouvons assister, nous écoutons des voix du passé qui ne peuvent plus parler et nous créons des histoires qui informent et divertissent. Les contenus audiovisuels jouent un rôle de plus en plus vital dans nos vies, alors que nous cherchons à comprendre le monde et à dialoguer avec nos semblables.

Patrimoine documentaire en péril : Lacunes politiques en matière de préservation numérique, événement virtuel de l'UNESCO

L’actuelle pandémie de COVID-19 a mis en évidence le besoin urgent d'un accès universel au patrimoine documentaire en tant que source de connaissances, d'autant plus que les institutions de la mémoire cherchent à rouvrir leurs portes au public sur le long terme. Parallèlement à ce besoin, on constate un quasi-manque de politiques habilitantes pour la préservation et l'accès aux patrimoine documentaire. Cette situation est encore exacerbée par la diminution des fonds disponibles pour les archives, les bibliothèques et les musées, augmentant ainsi le risque de perte permanente du patrimoine.

Dans ce contexte, l'UNESCO a organisé le 27 octobre 2020 un dialogue politique en ligne entre les institutions de la mémoire et d'autres parties prenantes afin d'identifier les lacunes politiques dans la préservation numérique du patrimoine documentaire en péril. L’organisation cherche ainsi à élaborer un programme politique international pour la préservation numérique qui décrira les aspects culturels, économiques, technologiques et juridiques qui l’entourent.

 

Le patrimoine audiovisuel

Les enregistrements sonores et les images en mouvement sont extrêmement vulnérables, on peut les détruire en un instant et délibérément. Le patrimoine audiovisuel peut disparaître à tout jamais par négligence ou en raison de la dégradation naturelle et de l’obsolescence technologique.

En conséquence, l’UNESCO en a fait sa mission et sensibilise le public à l’importance de la préservation de ces enregistrements par le biais de la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel.

En adoptant la date du 27 octobre pour célébrer la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel, l’UNESCO, en coopération avec le Conseil de coordination des associations d’archives audiovisuelles (CCAAA) et d’autres partenaires, contribue à attirer l’attention internationale sur les enjeux dans ce domaine et sur la fragilité de ce patrimoine.

Des archives du monde entier sont chaque année plus nombreuses à participer à la célébration de cette journée en organisant des activités destinées à faire prendre conscience de la fragilité et de la vulnérabilité de ce patrimoine, tout en mettant à l’honneur le travail des institutions qui contribuent à le protéger.

L’ensemble du patrimoine audiovisuel mondial est menacé. Il n’est à l’abri nulle part, mais des initiatives telles que la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel et le programme « Mémoire du monde »  constituent deux actions clés pour l’UNESCO et le monde entier pour honorer l’extraordinaire travail fait par les professionnels pour conserver ce patrimoine pour les générations futures malgré les nombreux problèmes techniques, politiques, sociaux et financiers qui menacent cette sauvegarde.

L’UNESCO vous encourage, où que vous soyez, à participer à la célébration annuelle du 27 octobre en montrant vos précieuses collections afin que les générations présentes et futures puissent profiter des trésors que constitue notre patrimoine audiovisuel.

 

Préserver la mémoire du monde avec les archives de l'ONU

En 2018, 15 membres du personnel des Nations Unies ont travaillé pour numériser et rendre accessible au public 70 ans d’histoire de l'ONU.

Photo collage: left is of stacks of film reels, right is of a man of African descent walking the streets of Manhattan.

Bibliothèque audiovisuelle de l'ONU

La bibliothèque audiovisuelle détient plus de 6 330 heures de contenus historiques en films 35, 16 et 8 mm, ainsi que 49 400 heures de vidéos stockées dans ses archives hors site.

Photo collage: left - A microphone and a collection of scripts used by UN Radio, right: Miss Lena Horne narrates a featurette for U.N. Radio.

Émissions radio (archives)

Les archives en ligne de programmes documentaires et dramatiques mettent en vedette Lena Horne (photo), Audrey Hepburn, Kirk Douglas et Bing Crosby, entre autres. Disponibles gratuitement avec un son remasterisé numériquement, ils offrent une manière unique de vivre des moments historiques clés tout au long de la seconde moitié du XXe siècle.

Message de l'UNESCO

« Dans la longue histoire de l’inscription, le son et l’image sont parmi les derniers supports à avoir échappé à la fugacité et à la disparition, grâce à d’admirables innovations techniques. C’est donc un patrimoine très spécifique et exceptionnel, à la fois fragile et très contraignant techniquement, qui nécessite une attention particulière, et que nous avons le devoir de transmettre aux générations à venir. »


- Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay
Lire le message en intégralité

 

A collage of photos of world heritage

L'UNESCO a mis en place le Programme Mémoire du monde en 1992. Cette mise en oeuvre est d'abord née de la prise de conscience de l'état de préservation alarmant du patrimoine documentaire et de la précarité de son accès dans différentes régions du monde. La guerre et les troubles sociaux, conjugués à une grave pénurie des ressources nécessaires aux activités de préservation et de conservation, ont ajouté à des difficultés vieilles de plusieurs siècles. D'importantes collections dans le monde ont souffert des dommages divers : pillage et dispersion, trafic illicite, destruction, locaux et financement inappropriés ont contribué à mettre ce patrimoine en péril. De nombreux documents ont disparu à jamais ; de nombreux autres sont en péril. Il arrive heureusement que des documents manquants réapparaissent.

Georges Day, Mrs. Eleanor D. Roosevelt, and Professor René Cassin, Representative of France to the Commission, in the UN Radio studios.

Sur cette image, Georges Day (à gauche), commentateur radio de l'ONU (France); Mme Eleanor D. Roosevelt, Présidente de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies (États-Unis); et le professeur René Cassin, représentant de la France auprès de la Commission, participent à une table ronde radiophonique en français sur la Déclaration internationale des droits diffusée en France depuis Lake Success, dans l'état de New York, le 16 juin 1947. C'est l'une des nombreuses images d'archives disponibles auprès des Nations Unies, qui documentent des moments historiques clés à l'ONU et dans le monde tout au long de la seconde moitié du XXe siècle.

 

 

A crowd of women sitting and laughing

Chaque journée internationale représente une occasion d’informer le public sur des thèmes liés à des enjeux majeurs comme les droits fondamentaux, le développement durable ou la santé. Ces journées sont aussi l’occasion pour le système des Nations Unies, les pouvoir publics et la société civile d’organiser des activités de sensibilisation et de mobiliser des ressources.