En tant que Messagère de la paix, Charlize Theron, actrice primée aux Oscars, se dédie tout particulièrement à la prévention du VIH et à l’élimination de la violence à l’égard des femmes. En 2007, elle a lancé le Projet Charlize Theron Africa Outreach, dont la mission est d’aider les jeunes Africains à se protéger du VIH. Le projet soutient des organisations locales qui mènent des programmes innovants et adaptés aux conditions locales destinés aux jeunes de 10 à 20 ans, afin qu’ils puissent bénéficier de ressources essentielles comme l’accès à des soins de santé adaptés, une éducation en matière de santé sexuelle et procréative, l’acquisition de compétences nécessaires à la vie courante et un accompagnement psychosocial, autant d’éléments qui leur apprennent à se protéger et à protéger leurs camarades du VIH.
Mme Theron a également tourné une série de spots d’utilité publique pour le centre d’accueil d’urgence des victimes de viol de Cape Town où elle prône une politique de tolérance zéro pour les auteurs de viols ou de violence domestique. En 2009 et 2011, elle s’est rendue en République démocratique du Congo pour contribuer à sensibiliser au sort dramatique des femmes et filles victimes de violences sexuelles.

Domaine privilégié: la prévention du VIH

La lutte contre le VIH/sida est l’un des objectifs du Millénaire pour le développement adoptés par les chefs d’État et de gouvernement du monde lors du Sommet du Millénaire des Nations Unies en 2000. L’objectif no 6 est d’enrayer la propagation du VIH/sida et d’avoir commencé à inverser la tendance actuelle d’ici à 2015. La propagation du virus a été stabilisée dans la plupart des régions et un plus grand nombre de personnes survivent plus longtemps. En 2010, 2,7 millions de personnes supplémentaires ont été infectées par le VIH, dont 390 000 enfants. On estime que 34 millions de personnes vivaient avec le virus à la fin 2010, soit une augmentation de 17 % par rapport à 2001. Cette augmentation persistante s’explique par le maintien d’un nombre élevé de nouvelles infections malgré l’expansion remarquable, au cours des dernières années, de l’accès à des thérapies antirétrovirales qui permettent de sauver des vies.

Il semble de plus en plus avéré qu’un lien existe entre violences sexistes et transmission du VIH.

 

 

 

Élimination de la violence à l’égard des femmes

 

 

 

 

 

L’ONU continue à suivre de près la question de la violence à l’égard des femmes, notamment en temps de conflit armé et dans le cadre de la traite d’êtres humains. Cette violation criante des droits des femmes demeure un phénomène répandu qui touche tous les pays.

 

 

 

La campagne « Tous unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes » du Secrétaire général vise à prévenir et à éliminer les violences dont sont victimes les femmes et les filles en suscitant la participation aussi bien des particuliers et de la société civile que des gouvernements.

 

 

On célèbre chaque année, le 25 novembre, la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

 

Resources