Haut de page

Paraguay

Son Excellence José Antonio Dos Santos, Représentant permanent 

Résumé


M. JOSÉ ANTONIO DOS SANTOS (Paraguay) a dit que le Gouvernement du Paraguay avait à cœur de promouvoir le bien-être social de sa population.  Il a indiqué que le patrimoine culturel du pays est riche de savoirs autochtones, et que la préservation de cette richesse est inscrite dans la Constitution du pays.  Il a également dit sa fierté de voir que les langues ancestrales sont toujours en usage dans la vie quotidienne des Paraguayens.  Le représentant a en outre lancé un appel aux organes de coopération des Nations Unies afin qu’ils renforcent leur présence dans le pays.  Il a aussi annoncé la candidature du Paraguay au Conseil des droits de l’homme pour la période de 2015 à 2017, une première dans l’histoire du pays, a-t-il relevé.  Sur le plan national, le représentant s’est félicité d’une nouvelle loi censée renforcer la bonne gouvernance au Paraguay, notamment, a-t-il expliqué, par des dispositions qui garantissent l’accès des citoyens à toutes les informations publiques, leur permettant ainsi de pouvoir assurer le suivi des programmes et projets mis en œuvre par le Gouvernement. 

M. dos Santos a estimé que pour être efficace, le programme de développement pour l’après-2015 doit favoriser une meilleure répartition des ressources financières à l’échelle internationale.  Il aussi rappelé que la coopération Sud-Sud ne remplace pas la coopération Nord-Sud et la coopération triangulaire, mais qu’elle les complète.  Au sujet des changements climatiques, le représentant a appelé à une riposte mondiale urgente et responsable, conforme au principe de responsabilité commune mais différenciée qui en appelle à plus d’implication des pays ayant le plus contribué au réchauffement de la planète.  Il a en outre déclaré que les pays sans littoral, comme le Paraguay, ont des difficultés pour accéder aux échanges commerciaux internationaux.  Il a souhaité que des solutions idoines soient adoptées sur cette question, au cours de la deuxième Conférence des Nations Unies sur les pays en développement sans littoral qui se tient en novembre prochain à Vienne, Autriche.  Il a promis, parlant des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, que le Paraguay augmentera ses contingents de soldats de la paix dans les années à venir.  Il a aussi salué la participation des Casques bleus paraguayens en Haïti, dans le cadre de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH).  Il a appelé à des réformes au sein de l’ONU, notamment afin d’avoir un Conseil de sécurité plus transparent et plus représentatif, et il a souhaité que l’Assemblée générale adopte, au cours de son prochain débat général, des méthodes plus justes pour la confection de la liste des orateurs.

Source: AG/11566