Haut de page

Bhoutan

Son Excellence Lyonpo Rinzin Dorje, Ministre des Affaires étrangères

Résumé

M. LYONPO RINZIN DORJI, Ministre de l’intérieur et des affaires culturelles du Bhoutan, a indiqué qu’à l’approche du soixante-dixième anniversaire de la création des Nations Unies qui va être célébré l’année prochaine, les avancées considérables que l’Organisation a connues sur les plans social, économique et politique donnent des raisons d’être optimiste.  Il a souhaité que le programme de développement pour l’après-2015, en cours d’élaboration, prenne en compte les réalités profondes de chaque pays et qu’il promeuve le partenariat entre États et à l’intérieur des États.  Il a dit qu’une telle approche, pour produire des résultats durables, appelle à des changements de paradigme, notamment dans le cœur et l’esprit des êtres humains. 

Le Ministre a déclaré qu’un petit État en développement enclavé comme le Bhoutan, avec des indicateurs de développement peu reluisants, devrait voir ses priorités de développement figurer dans le nouveau programme international.  Il a estimé, au vu de l’expérience du Bhoutan, que le développement doit être guidé par une vision claire, et il a indiqué que celle du Bhoutan place le bien-être et le bonheur des populations au centre des objectifs nationaux.  Il a relevé que la bonne gouvernance permet de libérer le plein potentiel d’un pays et de son peuple dans l’optique du développement et de la paix.  Le Ministre a aussi noté qu’au-delà de tous les objectifs de développement, l’éradication de la pauvreté doit avoir une place centrale.

M. Dorji a par ailleurs affirmé que la protection et la préservation de l’environnement sont essentielles pour le développement, car, a-t-il expliqué, l’éducation, la santé et l’emploi sont certes importants pour un pays, mais si l’air, l’eau et la nourriture sont pollués, aucun objectif de développemen

t ne pourra être réalisé de manière durable.  Il a ensuite appelé à la réforme des Nations Unies, notamment le Conseil de sécurité, et a conclu en appelant la communauté internationale à agir en synergie et en collaboration, car le « le monde doit progresser ensemble ou échouer ensemble », a—t-il averti.

Source: AG/11566