Haut de page

Guinée-Bissau

Son Excellence Domingos Simões Pereira, Premier Ministre

Résumé

M. DOMINGOS SIMÕES PEREIRA, Premier Ministre de Guinée-Bissau, a exprimé sa gratitude aux Nations Unies, ainsi qu’au Timor-Leste et à la sous-région à laquelle appartient son pays pour leur soutien dans le processus de consolidation de la paix de la Guinée-Bissau, mentionnant aussi l’aide apportée par tous les autres partenaires internationaux.  La société bissau-guinéenne a un espoir renouvelé dans un nouveau cycle politique, a-t-il indiqué tout en rappelant que, dans la situation d’après-conflit, les institutions et les ressources financières restent fragiles.  Il a lancé un appel à la communauté internationale pour qu’elle aide le pays à se stabiliser au cours de la période postélectorale, en soutenant les programmes adoptés par le Gouvernement. 

En ce qui concerne le programme d’urgence, il vise à assurer la sécurité alimentaire et la stabilité sociale, en soutenant la production alimentaire, l’accès à l’alimentation, à la santé, à l’éducation, à l’eau et à l’énergie.  Le Premier Ministre a ensuite parlé d’un autre programme qui garantit la transparence et la reddition de comptes dans l’exploitation des ressources naturelles.  Ce programme, a-t-il ajouté, vise en outre à mettre un terme aux pratiques nuisibles qui ont conduit au pillage des ressources des forêts et de la pêche au cours des deux dernières années.

M. Peireira a ensuite parlé du programme de développement à moyen terme de son pays qui sera soumis à ses partenaires internationaux lors de la conférence de donateurs qui se tiendra plus tard cette année ou en 2015.  Il s’est félicité de la confiance croissante dans le Gouvernement et de l’approbation de son programme par le Parlement.  Il a insisté sur l’importance du soutien des partenaires internationaux et régionaux pour que ces efforts portent leurs fruits, en particulier pour le secteur de la défense et de la sécurité, ainsi que pour étendre la présence étatique sur tout le territoire.  Il faut aussi, a-t-il ajouté, aider le pays dans sa lutte contre le trafic de drogue et la criminalité organisée.

Le Premier Ministre a demandé la réactivation du Groupe de contact international pour la Guinée-Bissau sous les auspices des Nations Unies, afin de surveiller la situation nationale et de promouvoir la mobilisation de l’aide internationale.  Il s’est prévalu d’efforts du consensus atteint sur les principales questions politiques, qui est ancré dans un protocole politique. 

Il a ensuite parlé de l’épidémie d’Ebola, en saluant les efforts déployés sur le plan international pour y faire face.  Il a aussi appelé à réformer le Conseil de sécurité des Nations Unies, en prévoyant d’allouer au continent africain deux sièges permanents dotés du droit de veto et cinq sièges non permanents.  Il a également plaidé en faveur du développement durable et de la lutte contre les changements climatiques.  À cet égard, il a fait valoir que 12% de son territoire est constitué de zones protégées, un chiffre qui devrait être doublé d’ici à 2020.

Source : AG/11565