Historique de la Journée

Qu’est-ce qu’un tsunami ?

Le terme vient du japonais « tsu » (le port) et « nami » (la vague). Le phénomène consiste en une série de vagues énormes engendrées par des mouvements brusques du fond marin ou des mouvements qui ont lieu à proximité de l’océan.

Une éruption volcanique, un séisme et un effondrement de terrain, par exemple, peuvent engendrer le gonflement de la mer et un déplacement vertical d’une importante masse d’eau. Les vagues d’un tsunami ressemblent souvent à des murs d'eau qui viennent frapper violemment les côtes pendant plusieurs heures avec une périodicité de l’ordre de 5 à 60 minutes.
La première vague est souvent imperceptible mais elle est suivie d’autres vagues d’une amplitude inouïe. L’eau se retire de l’intérieur des terres, tandis qu’une nouvelle vague se précipite en charriant avec elle les nombreux débris et dégâts provoqués par les flots précédents.

Quelles sont les causes des tsunamis ?

Un séisme

Un tsunami peut survenir après un séisme, lors d’un mouvement du plancher océanique le long d’une faille. La plupart des tsunamis sont produits par des mouvements de plaques à l’endroit où une plaque océanique et une plaque continentale sont en contact, dans une région qu’on appelle « la frontière de plaques ». Mais tous les séismes ne provoquent pas forcément des tsunamis. Quatre circonstances sont généralement présentes :

  • Le foyer du séisme se situe sous l’océan ou à proximité des côtes.
  • Le séisme est d’une magnitude forte, d’au moins 6.5 sur l'échelle de Richter.
  • Le séisme provoque une rupture le long d’une faille et se produit à une faible profondeur, inférieure à 70 kilomètres sous la surface de la terre.
  • Le séisme provoque un mouvement vertical du fond de la mer, qui peut atteindre jusqu'à plusieurs mètres de hauteur.

Des glissements de terrain

Des effondrements sous-marins ou des glissements de terrain à proximité des côtes peuvent également générer une vague qui peut atteindre une amplitude importante en raison du volume de mètres cubes de terrain effondrés.

Une éruption volcanique

Bien que moins fréquentes, les éruptions volcaniques peuvent aussi provoquer des tsunamis. Elles peuvent déplacer de grandes masses d'eau et générer des vagues extrêmement destructrices. Ce fut le cas le 27 août 1883 lorsque le volcan Krakatoa, en Indonésie, entra en éruption et provoqua un tsunami d’une puissance importante. Le phénomène a ravagé les côtes, il a rasé notamment la ville de Merak, à Java, et tué 36 417 personnes.

Des scientifiques se sont également inquiétés des conséquences éventuelles en cas d’impact d’une comète ou d’un objet extra-atmosphérique dans l’océan.

Pour plus d’information, consultez le site du Centre d’information sur les tsunamis dans l’Océan indien Disponible en anglais.

Infographie sur les tsunamis