Par sa résolution 64/267 du 3 juin 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a décidé de célébrer une Journée mondiale de la statistique, tous les cinq ans, à la date du 20 octobre.

La première Journée mondiale de la statistique s’est tenue le 20 octobre 2010 et a été couronnée de succès, avec des activités organisées dans plus de 130 États Membres et par au moins 40 organisations et entités internationales et régionales.

Par la suite, l’année 2015 a été marquée par le bicentenaire de la naissance du mathématicien britannique George Boole (1815-1864), dont les travaux sur l’application des principes de la logique à une forme d’algèbre, qui porte aujourd’hui son nom, sont à la base de l’informatique moderne.

Le 20 octobre 2015, la deuxième Journée mondiale de la statistique avait pour thème « De meilleures données pour une vie meilleure ».

La Journée mondiale de la statistique permet de sensibiliser le public et les gouvernements à la nécessité de disposer de statistiques et d'indicateurs fiables pour mesurer les progrès accomplis par les pays, notamment depuis l'adoption du Programme de développement durable à l'horizon 2030.

Cette journée vise aussi à mieux faire connaître les nombreuses contributions de la statistique officielle, qui reposent sur les valeurs fondamentales de service, d’intégrité et de professionnalisme. Elle s’adresse à un large public, allant des décideurs et fournisseurs de données à la communauté généralement très hétérogène des utilisateurs de données, aux niveaux national, régional et mondial. En rassemblant ainsi les utilisateurs et les producteurs de statistiques, la célébration de la journée les incite à appuyer cette discipline.

 

 

Quels sont les enjeux des journées internationales ?