Des entreprises dynamiques et créatrices d'emplois

Depuis 2017, la Journée des micro- et des petites et moyennes entreprises célèbre leur importante contribution au monde du travail, aussi bien dans les économies locales que mondiales. Employant généralement moins de 250 salariés, elles jouent un rôle primordial dans les pays en développement.

Selon les données fournies par le Conseil International pour la Petite Entreprise (ICSB), les micro-, petites et moyennes entreprises (MPME), dans les secteurs formels et informels, représentent plus de 90% du nombre total d'entreprises et la moitié du PIB mondial, pour 60-70% des emplois dans le monde.

L'Assemblée générale a décidé de proclamer le 27 juin Journée des microentreprises et des petites et moyennes entreprises, afin de sensibiliser l'opinion publique sur leur importance dans la concrétisation des objectifs de développement durable.

Les micro-, petites et moyennes entreprises, en première ligne face aux besoins de nos sociétés

Ces entreprises sont à la source de nombreuses opportunités d’emploi et de revenus dans le monde entier. Elles sont reconnues comme un vecteur de développement et de réduction de la pauvreté.

Les MPME emploient une proportion plus importante de main d’œuvre généralement plus défavorisée, comme les jeunes, les femmes et les personnes provenant de milieux populaires. Elles sont parfois même les seules à fournir des emplois dans les milieux ruraux.

Ces entreprises sont donc en première ligne face aux besoins sociaux et fournissent un filet de sécurité en matière d’inclusion.

Des financements solides pour les petites entreprises

logo

Cette année, la Journée ne vise pas seulement à sensibiliser à la nécessité d'investir davantage dans les petites et moyennes entreprises dans les pays en développement, mais veut également illustrer l’importante contribution que celles-ci apportent à l'économie mondiale, souvent à l'abri des regards.

Les petites entreprises sont tout d’abord plus agiles face à un monde en constante mutation, mais leur taille les rend également plus vulnérables. L'accès au financement est notamment un obstacle majeur. Identifier les opportunités du marché international et naviguer parmis les procédures commerciales peut être en effet plus difficile pour les petites entreprises que pour les concurrents de taille plus importante.

Afin de surmonter ces défis, le Centre du commerce international, entité des Nations Unies, s’occupe de l’« internationalisation » des PME. Ses stratégies et perspectives pour l’année 2019 sont disponibles dans son rapport phare « Perspectives de la compétitivité des PME 2019 : beaucoup d'argent pour les petites entreprises ».

Pour en savoir plus, suivez les discussions sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #MSMEDay19.

Consultez également la liste des événements organisés à l'occasion de la journée 2019. 

Comment ces entreprises contribuent à la réalisation des objectifs de développement durable ?

Les micro-, petites et moyennes entreprises sont primordiales pour atteindre les objectifs de développement durable, principalement à travers l’innovation, la créativité et un travail décent pour tous.

Les efforts à fournir pour améliorer l’accès aux sources de financement dans les secteurs clés de l’économie seront de toute première importance pour la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD). Les cibles 8.3 et 9.3 des ODD appellent notamment à accroître, en particulier dans les pays en développement, l’accès des entreprises aux services financiers.