« Aujourd’hui, la paix fait face à un nouveau danger : l’urgence climatique, qui menace notre sécurité, nos moyens de subsistance, notre vie. C'est pourquoi cette année la Journée internationale de la paix sera placée sous le thème de l’action climatique. »
António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

Le 21 septembre de chaque année, la Journée internationale de la paix est célébrée dans le monde entier. L'Assemblée générale a déclaré que cette journée serait consacrée au renforcement des idéaux de paix au sein de toutes les nations et dans tous les peuples.

En 2015, les États membres des Nations Unies ont adopté les 17 objectifs de développement durable parce qu'ils avaient compris qu'il ne serait pas possible de construire un monde pacifique si des mesures n'étaient pas prises pour réaliser le développement économique et social de tous les peuples et garantir la protection de leurs droits. Les objectifs de développement durable traitent un large éventail de questions, notamment la pauvreté, la faim, la santé, l'éducation, le changement climatique, l'égalité des sexes, l'eau, l’assainissement, l'énergie, l'environnement et la justice sociale.

L'objectif de développement durable n°13 intitulé « Lutte contre les changements climatiques » fait appel à des mesures immédiates prises par tous pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, renforcer la capacité de résilience et améliorer l'éducation sur le changement climatique.

Des solutions abordables et évolutives telles que les énergies renouvelables et les technologies moins polluantes sont disponibles pour permettre aux pays de passer rapidement à une économie plus verte et plus résiliente.

La Journée internationale de la paix a débuté au Siège des Nations Unies, le 20 septembre 2019, par la traditionnelle cérémonie  qui se tient chaque année dans le jardin de la paix de l’ONU : le Secrétaire général et le Président de l'Assemblée générale ont sonné ensemble la cloche de la paix, en compagnie des Messagers de la paix des Nations Unies, Midori Goto et Yo-Yo Ma. Le Secrétaire général a ensuite tenu un discours  devant plus de 700 étudiants de lycée et d'université. Ces derniers, y compris ceux qui ont participé depuis le Kosovo par vidéoconférence, ont présenté des projets illustrant les mesures qu’ils ont adoptées pour lutter contre les changements climatiques et favoriser la paix. La Journée a en effet été célébrée cette année sous le thème « Action climatique, action pour la paix ».

 

Le slogan de 2019 : « Action climatique, action pour la paix »

Ce slogan souligne l'importance de lutter contre le changement climatique en tant que moyen de protéger et de promouvoir la paix dans le monde.

Les changements climatiques constituent des menaces évidentes pour la paix et la sécurité internationales. Les catastrophes naturelles déplacent trois fois plus de personnes que les conflits, forçant des millions de gens à quitter leurs foyers et à rechercher la sécurité ailleurs. La salinisation de l'eau et des cultures met en danger la sécurité alimentaire et l'impact sur la santé publique s'accroît. Les tensions croissantes autour des ressources et des mouvements de population massifs affectent tous les pays sur tous les continents.

On ne peut atteindre la paix que si des mesures concrètes sont prises pour lutter contre le changement climatique. En mai, le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a déclaré aux jeunes Māoris et aux habitants des îles du Pacifique en Nouvelle-Zélande : « On ne négocie pas avec la nature » et a souligné quatre mesures clés que les gouvernements devraient privilégier pour atteindre la neutralité en carbone d'ici 2050 : taxer la pollution et non les personnes ; cesser de subventionner les combustibles fossiles ; cesser de construire de nouvelles centrales au charbon d'ici 2020 ; se concentrer sur une économie verte et non grise.

Le 23 septembre, les Nations Unies ont organisé un Sommet pour l'action sur le climat dans lequel ont été présentés des plans concrets et réalistes pour accélérer les mesures de mise en œuvre de l'Accord de Paris. Le Sommet s'est concentré sur le cœur même du problème : les secteurs qui génèrent le plus d’émissions et les domaines dans lesquels le fait de développer la capacité de résilience peut avoir l'impact le plus important. Le Sommet a permis également aux dirigeants et partenaires de démontrer des mesures concrètes d'action pour le climat, ainsi que de présenter leurs ambitions dans ce domaine.

À la suite de la Journée internationale de la paix, les Nations Unies continuent d'appeler tous les acteurs à agir pour lutter contre les changements climatiques. La solution réside dans chaque être humain : cela peut être accompli en éteignant simplement les lumières inutilisées, en utilisant les transports en commun ou en organisant une campagne de sensibilisation dans sa communauté. Partagez vos idées et activités avec nous par le biais de #PeaceDay et #ClimateAction.

Affiche 2019

Que peuvent faire les jeunes pour participer ?

Les jeunes relèvent le défi : près d'un demi-million de jeunes dans le monde ont pris des mesures pour lutter contre le changement climatique chez eux, dans leurs écoles et au sein de leurs communautés. Selon la CCNUCC, les jeunes sont des acteurs clés dans la sensibilisation, la gestion de programmes éducatifs, la promotion de modes de vie durables, la préservation de la nature, le soutien aux énergies renouvelables, l’adoption de pratiques respectueuses de l’environnement et la mise en œuvre de projets d’adaptation et d’atténuation.

 

Quels sont les enjeux des journées internationales ?