Territoires non autonomes

Territoires Administration Superficie (Km carrés) Population1
AFRIQUE
Sahara occidental 2 266,000 584,000
OCÉAN ATLANTIQUE ET CARAÏBES
Anguilla Royaume-Uni 96 15,700
Bermudes Royaume-Uni 53.35 61,695
Îles Vierges britanniques Royaume-Uni 153 28,200
Îles Caïmanes Royaume-Uni 264 60,413
Îles Falkland (Malvinas)3 Royaume-Uni 12,173 2,500
Montserrat Royaume-Uni 103 5,000
Sainte-Hélène Royaume-Uni 310 5,691
Îles Turques et Caïques Royaume-Uni 948.2 37,910
Îles Vierges américaines États-Unis 352 103,700
EUROPE
Gibraltar Royaume-Uni 5.8 33,140
OCÉANS PACIFIQUE ET INDIEN
Samoa américaines États-Unis 200 60,200
Polynésie française4 France 3,600 271,800
Guam États-Unis 540 159,358
Nouvelle-Calédonie5 France 18,575 268,767
Pitcairn Royaume-Uni 35.5 39
Tokélaou Nouvelle-Zélande 12.2 1,499


1. Toutes ces données proviennent des documents de travail 2017 sur les territoires non autonomes du Secrétariat des Nations Unies, et pour le Sahara occidental, de UNdata (http://data.un.org), une base de données gérée par la Division de statistique du Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies.

2. Le 26 février 1976, l'Espagne a informé le Secrétaire général qu'à compter de cette date, elle avait mis fin à sa présence dans le territoire du Sahara et elle a jugé nécessaire de notifier cette cessation de sa participation à l'administration provisoire établie pour le Territoire, considérant ainsi qu'elle est désormais exonérée de toute responsabilité internationale vis-à-vis de l'administration de ce territoire. En 1990, l'Assemblée générale a réaffirmé que la question du Sahara occidental était une question de décolonisation et que la réponse demeurait entre les mains du peuple du Sahara occidental.

3. Il existe un différend entre les Gouvernements de l'Argentine et du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord concernant la souveraineté sur les îles Falkland (Malvinas)

4.La Polynésie française était sur la liste des Territoires non autonomes des Nations Unies de 1946 à 1947, suite à la transmission d'informations sur les établissements français de l'Océanie par la France au titre de l'article 73 de la Charte des Nations Unies. En 2013, l'Assemblée générale a réinscrit le Polynésie française, en reconnaissant que « Polynésie française reste un territoire non autonome au sens de la Charte ».

5. Le 2 décembre 1986, l'Assemblée générale a établi que la Nouvelle-Calédonie était un territoire non autonome.