Lorsque les citoyens sont informés, ils sont en mesure de prendre des décisions en connaissance de cause, par exemple, lorsqu'ils vont voter. Quand les citoyens savent comment ils sont gouvernés, ils peuvent demander des comptes à leurs gouvernements. L'information, c'est un pouvoir. Par conséquent, l'accès universel à l'information est la pierre angulaire de sociétés du savoir à la fois saines et inclusives.

L’accès universel à l’information signifie que chaque personne a le droit de rechercher, de recevoir et de communiquer des informations. Ce droit fait partie intégrante du droit à la liberté d'expression. Les médias jouent un rôle crucial à cet égard, en informant le public sur les questions d’intérêt général, mais ils dépendent eux-mêmes de leurs propres capacités à pouvoir rechercher et recueillir des informations. Par conséquent, le droit d'accès universel à l'information est intimement lié au droit de la liberté de la presse.

Afin de sensibiliser le public à l'importance de l'accès universel à l'information, l'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé la Journée internationale de l’accès universel à l’information, célébrée chaque année à la date du 28 septembre.

Thème 2019 : Ne laisser personne pour compte !

L'accès universel à l’information présente un intérêt particulier pour la mise en oeuvre du Programme de développement durable à l'horizon 2030. En effet, les infrastructures et le développement technologique sont des éléments essentiels de l’édification de sociétés du savoir, car les inégalités d’accès aux sources, aux contenus et aux infrastructures de l’information mettent en doute le caractère mondial de la société de l’information et, par conséquent, entravent la croissance des sociétés du savoir.

 


Quels sont les enjeux des journées internationales ?