Message d'António Guterres, Secrétaire général de l'ONU

La Journée internationale des envois de fonds à la famille met en lumière ce que plus de 200 millions de travailleurs migrants font chaque jour pour améliorer la vie de leur famille et de leur communauté dans leur pays d’origine.

Les envois de fonds à la famille ont un effet direct sur le quotidien d’un milliard de personnes, c’est-à-dire un habitant de la planète sur sept. Pris ensemble, ces envois de fonds sont trois fois plus importants que l’aide publique au développement et excèdent même l’investissement étranger direct.

Ces envois sont donc un moteur de croissance économique et un formidable moyen d’aider les familles à lutter contre la pauvreté et à devenir plus résilientes face aux aléas. Ce sont également d’importants outils de promotion des objectifs de développement durable.

L’intérêt que présentent ces envois de fonds à la famille est reconnu dans le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, où des mesures sont recommandées qui visent à maximiser leurs retombées.

Les migrants contribuent en effet de manière déterminante au bien-être économique des pays développés comme à celui de leur pays d’origine.

Et c’est dans les petites villes, dans les villages et dans les quartiers urbains que les retombées des envois de fonds sont les plus importantes ; là, ils contribuent à faire en sorte que pour les générations futures, la décision de migrer soit un choix et pas une nécessité.

En cette Journée internationale des envois de fonds à la famille, nous mesurons toute l’importance de ces envois de fonds pour l’inclusion et la prospérité de tous et pour un monde plus égalitaire.