L'action de l'ONU

La campagne des Nations Unies contre la violence sexuelle en temps de conflit regroupe 14 entités des Nations Unies qui visent à mettre fin à la violence sexuelle durant et après un conflit armé.

Initiée en 2007, elle constitue un effort concerté des Nations Unies pour améliorer la coordination et la responsabilisation, renforcer la programmation et la sensibilisation, et appuyer les efforts nationaux de prévention et d'intervention efficace pour répondre aux besoins des victimes.

La campagne est placée sous la présidence de la Représentante spéciale chargée de la question des violences sexuelles commises en période de conflit, Mme Pramila Patten, de Maurice, fonction qu'elle assume depuis le mois d'avril 2017. Elle a succédé à Mme Zainab Hawa Bangura, de la Sierre Leone et Mme Margot Wallström.

En 2015, cette campagne a alloué des financements incitatifs au déploiement de conseilleurs pour la protection de la femme en Côte d'Ivoire et en République démocratique du Congo, aidé à cartographier les interventions en vue de l'application de la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits en Côte d'Ivoire et financé un projet conjoint en matière de justice transitionnelle en Bosnie-Herzégovine.