Conserver les documents audiovisuels à travers le temps

Les documents audiovisuels, tels que les films, les émissions télévisées et radio, les enregistrements audio et vidéo, contiennent les archives principales des XXe et XXIe siècles.

En dépassant la langue et les frontières culturelles et en faisant immédiatement appel à la vue et à l’ouie, aux personnes instruites comme illettrées, les documents audiovisuels ont transformé la société en devenant un complément permanent aux documents écrits traditionnels.

Cependant, ils sont extrêmement vulnérables et on estime que nous n’avons pas plus de 10 à 15 ans pour convertir les documents audiovisuels en documents numériques pour empêcher leur perte. Une grande partie du patrimoine audiovisuel a déjà été irrévocablement perdue par la négligence, la destruction, l’affaiblissement et le manque de ressources, de qualifications et de structures, appauvrissant ainsi la mémoire de l'humanité. À moins qu'une action internationale forte et concertée ne soit entreprise, de nombreux documents seront perdus dans le futur.

Grâce à des initiatives telles que la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel et le programme « Mémoire du monde » , le précieux travail des professionnels de la conservation a donné une impulsion pour gérer un éventail de facteurs techniques, politiques, sociaux et financiers qui menacent la sauvegarde de notre patrimoine.

Thème 2019 : Explorez le passé en sons et en images

Nos histoires collectives sont souvent capturées sur film, vidéo, audio ou numérique, et à travers elles, nous nous engageons à apprendre le passé et à partager nos propres histoires avec les générations futures. Les enregistrements nous servent, de plus en plus, de souvenirs et racontent les histoires qui constituent notre patrimoine culturel. En reconnaissance des efforts de préservation des milliers d'archivistes, de bibliothécaires et de concierges du monde entier qui s'occupent de ces précieuses collections, la Journée mondiale du patrimoine audiovisuel célèbre cette année encore leur dévouement et leur expertise. Sans les connaissances et le dévouement nécessaires pour préserver, numériser et rendre accessible, une grande partie de notre patrimoine culturel disparaîtrait pour toujours.

 

Poster de la campagne 2019.