Portrait photo of UN Secretary-General António Guterres

Tout au long de la moitié du siècle dernier, le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires a été un pilier essentiel de la paix et de la sécurité internationales et s’est placé au cœur du régime de désarmement et de non-prolifération nucléaires. Son statut unique se fonde sur une adhésion presqu’universelle, des obligations juridiquement contraignantes liées au désarmement, le régime de garanties vérifiables sur la non-prolifération et l’engagement en faveur de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire. »

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres lors du 50e anniversaire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires, 24 mai 2018, Genève

Qu'est-ce que le traité sur la non-prolifération des armes nucléaires ?

Le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires est un traité international historique, dont l’objectif est d’empêcher la propagation des armes nucléaires et de la technologie des armements, de promouvoir la coopération aux fins de l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire et de favoriser la réalisation de l’objectif du désarmement nucléaire et du désarmement général et complet. Le Traité est l’expression du seul engagement contraignant pris par les États dotés d’armes nucléaires, dans le cadre d’un traité multilatéral, en faveur du désarmement.

Chronologie

Ouvert à la signature à partir de 1968, il est entré en vigueur en 1970. Depuis lors, il constitue la pierre angulaire du régime mondial de non-prolifération nucléaire. Il compte 191 États parties, notamment les cinq États dotés d’armes nucléaires, c’est-à-dire plus que tout autre accord de désarmement multilatéral.

Examen

Au paragraphe 3 de son article VIII, il est prévu que son fonctionnement soit examiné tous les cinq ans, disposition réaffirmée par les États parties lors de la Conférence de 1995 chargée d'examiner le Traité et la question de sa prorogation et lors de la Conférence d’examen de 2000.


Documents préparatoires

  • NPT/CONF.2020/1: Rapport final du Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2020
  • NPT/CONF.2020/PC.III/DEC.1: Élection du Président et des autres membres du Bureau (Décision du Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2020)
  • NPT/CONF.2020/PC.II/DEC.3: Décision du Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2020 concernant les dates et le lieu de la Conférence d’examen de 2020

 

Une vue de la salle de l'Assemblée générale au Siège de l'ONU lors de la clôture de la Conférence d'examen du TNP de 2015.

Inscrivez-vous pour participer


Dates limites :

  • 10 avril : États parties, États observateurs et organisations intergouvernementales.
  • 6 mars : Organisations non gouvernementales (ONG).
  • 14 avril : Représentants supplémentaires des ONG.

Un homme examine des photographies à l'ouverture de l'exposition "Contre les armes nucléaires".

Manifestations parallèles et expositions


Les États parties, les États observateurs, les organisations intergouvernementales et les ONG peuvent demander à accueillir des manifestations parallèles et / ou des expositions. Les soumissions de dossier sont attendues dès que possible et au plus tard le 27 mars.

Deux journalistes filment une rencontre avec la presse.

Médias & Actualités


Pour le dossier de presse et autres informations pertinentes pour les médias, veuillez visiter la page Médias & Actualités.

Salle de l'Assemblée générale

Liens vers des documents importants