Vue d'une des salles de conférence lors d'Habitat I à Vancouver.
La table de présidence de la réunion du Comité général dans la salle de conférence durant Habitat I à Vancouver. De gauche à droite : Enrique Penalosa, Secrétaire général d'Habitat, Barney Danson (Canada), Président de la Conférence, Uner Kirdar, Secrétaire de la Conférence et Adolf Ciborowski, Rapporteur général (10 juin 1976, Vancouver). Photo ONU/Yutaka Nagata

Conférence des Nations Unies sur les établissements humains : Habitat I

Contexte

L’« habitat convenable »

Habitat I fut la première Conférence des Nations Unies sur les établissements humains. Elle se déroula à Vancouver, au Canada, du 31 mai au 11 juin 1976 et fut le fruit des réflexions sur l’urgence d’apporter des solutions aux problèmes que les établissements humains posaient déjà dans le monde entier à cette époque.

En effet, une large part de la population de certains pays en développement vivait dans des établissements humains dans des conditions, reconnues par les Nations Unies, comme étant inacceptables. De plus, les Nations Unies avaient identifié de nombreux facteurs qui pouvaient aggraver cette situation tels que la croissance économique inéquitable, les discriminations sociales et raciales, l’accroissement de la population, l’urbanisation incontrôlée, la dispersion rurale, et la migration involontaire.

À l’issue de cette conférence, la Déclaration de Vancouver sur les établissements humains vit le jour et donna une définition de l’« habitat convenable », ainsi que des recommandations pour que chaque pays puisse y parvenir. Habitat I donna les fondations nécessaires à la naissance, en 1978, du Programme des Nations Unies pour les établissements humains ou ONU-Habitat.