Children planting trees Children planting trees

L’éducation, indispensable dans la lutte contre les changements climatiques

La CCNUCC attribue aux Parties à la Convention la responsabilité de lancer des campagnes d’éducation et de sensibilisation du public sur les changements climatiques.

L’éducation est un facteur clé dans la lutte contre les changements climatiques. La Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) confère aux Parties la responsabilité de mener des campagnes d’éducation et de sensibilisation du public sur les changements climatiques, d'œuvrer pour que le public participe aux programmes qui s’y rapportent et à ce qu'il ait accès aux informations relatives à cette question.

L’éducation peut encourager les populations à changer d’attitude et de comportement, et les aide également à prendre des décisions éclairées. Dans la salle de classe, les jeunes peuvent être enseignés sur l’impact du réchauffement de la planète et apprendre à s’adapter aux changements climatiques. L’éducation équipe tous les individus, mais motive en particulier les jeunes à agir. La connaissance des faits aide à vaincre la peur d'une question qui est fréquemment traitée avec pessimisme dans le débat public. Dans ce contexte, l’UNICEF a pénétré l’esprit et l’imagination des enfants du monde entier  pour comprendre ce que c’est que d’être un enfant qui grandit à une époque de changements climatiques rapides.

Dans le cadre de son programme sur l’éducation au changement climatique en vue du développement durable l’UNESCO vise à « aider les populations à comprendre l’impact du réchauffement de la planète aujourd’hui et à renforcer “l’éducation aux changements” climatiques parmi les jeunes. » Ce programme et d’autres initiatives novatrices, notamment le Programme mondial d’action, l’Action pour l'autonomisation climatique  et la campagne ZOOM , ont été présentés et ont fait l’objet de discussions à la COP 22.

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) travaille en collaboration étroite avec les présentateurs météo qui se consacrent à l’éducation et à la sensibilisation sur les changements climatiques et qui ont mis sur pied un nouveau réseau dénommé Climat sans frontières , qui touche près de 375.000.000 de personnes au quotidien et vise à « éduquer, motiver et alerter » les présentateurs météo et à leur donner des informations utiles pour atteindre leur public.

La collaboration avec Climate Central a également permis à l’OMM de produire une série de vidéos intitulée « été dans les villes » qui donne un aperçu des conséquences futures du réchauffement de la planète sur la météo des villes du monde entier. Cette série fait suite à une autre série de vidéos intitulée « le temps en 2050 », dans laquelle des présentateurs météo de la télévision ont rapporté une prévision météo typique basée sur des scénarios scientifiques pour l’année 2050.