L’égalité entre les sexes et de l’autonomisation des femmes

Graphique représentant Graphic representing an African woman in the shape of the continent

Le Bureau du Conseiller spécial pour l'Afrique attache une attention particulière à la question de l'égalité entre les sexes et à l'autonomisation des femmes dans le cadre de son mandat visant à mobiliser et à coordonner l'applui du système des Nations Unies et de la communauté internationale pour la paix, la sécurité, les droits de l'homme et le développement inclusif en Afrique.

Au fils des ans, les gouvernements africains et les organisations régionales et sous-régionales se sont engagés de manière significative dans ce sens à travers les instruments suivants :

« Les femmes doivent être au centre de tous nos efforts […]. Mais les femmes ni les jeunes filles ne peuvent attendre. Ni l’Afrique, ni la planète entière. […] Je […] lance un appel fort, s’agissant des droits de la femme, à faire en sorte qu’une différence notable soit accomplie dans la vie des femmes et des filles africaines d’ici 2020 »

-- Discours du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion du 24e sommet de l’Union africaine EN/FR

Après l’adoption de la Politique de l’Union africaine en matière de genre PDFen 2009 et afin d'accélérer la mise en œuvre de l'ensemble des engagements pris en faveur de l'égalité entre les sexes et de l'autonomisation des femmes sur le continent, les dirigeants africains ont lancé la Décennie de la femme africaine 2010-2020 et le Fonds pour les femmes africaines. Ces structures continentales complètent les cadres établis à l'échelon mondial dont de nombreux gouvernements africains sont signataires. Il s'agit notamment :

Un pilier transversal de l'Agenda 2063

Lors de la 24ème session ordinaire de la Conférence de l'Union africaine External link, qui s'est tenue du 23 au 31 janvier 2015 à Addis-Abeba en Éthiopie, les chefs d'États et de gouvernements africains ont adopté l'Agenda 2063, le programme de transformations structurelles et de développement sur 50 ans du continent africain. L'Agenda présente comme sixième aspiration :

« Une Afrique dont le développement est assuré par les peuples, puisant dans le potentiel des jeunes et des femmes ».

Cette Afrique est, entre autres, invitée à agir en faveur de l’égalité entre les sexes et de l’autonomisation des femmes dans toutes les sphères de la vie.

2015, Année de l'autonomisation des femmes et du développement pour la concré́tisation de l'Agenda 2063

Afin de bien marquer l’importance qu’elle reconnaissait au rôle primordial des femmes et des filles dans la réalisation des objectifs ambitieux de l’Agenda 2063 dans les domaines économique, socioculturel, politique, scientifique et technologique, la Conférence de l'Union africaine a déclaré que 2015 serait l’« Année de l’autonomisation des femmes et du développement pour la concrétisation de l’Agenda 2063 ».

Participation du Bureau du Conseiller Spécial pour l'Afrique

Dans le cadre de sa mission de sensibilisation et du programme de l'Afrique sur l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes, le Bureau du Conseiller spécial pour l'Afrique mène les actions suivantes :

En plus des événements et engagements de haut niveau qu'il organise, le Bureau du Conseiller spécial pour l'Afrique défend au travers de ses études et publicationsl'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes africaines. Il élabore, à l'intention du Secrétaire général, plusieurs rapports annuels mettant chacun l'accent sur des questions ayant trait au genre et aux femmes. Citons à titre d'exemples :

Note: Les trois liens ci-dessous mènent vers le système d'information bibliographique des Nations Unies (UNBISnet). Bien que l'interface de ce site soit en anglais, les documents sont disponibles en français.

Par ailleurs, l'OSAA exerce les fonctions de secrétariat du Mécanisme des Nations Unies chargé d'assurer le suivi des engagements pris en faveur du développement de l'Afrique. À ce titre, il contrôle et rend compte des progrès accomplis dans la mise en œuvre des principaux engagements pris en faveur du développement de l'Afrique, ainsi que ceux portant sur l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes.

Il participe en outre aux mécanismes interinstitutions de coordination pertinents, y compris au Réseau interinstitutions pour les femmes et l'égalité des sexeset au sous-groupe thématique « Participation des deux sexes au développement » du Mécanisme de coordination régionale.

Le Bureau du Conseiller spécial pour l'Afrique  prend également part à d'importantes réunions organisées par l'Union africaine et les Communautés économiques régionales sur l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes en situation de paix, de sécurité et de développement ainsi qu'aux rencontres du Réseau de la Campagne «Le Genre : Mon Agenda» (GIMAC) External link.

>> En savoir plus sur les dernières manifestations et activités sur l'égalité entre les sexes et l'autonomisation des femmes EN.

Le saviez-vous?

  • Dans 11 pays africains, les femmes occupent près d'un tiers des sièges au parlement, soit bien plus qu'en Europe. (Source : Banque africaine de développement, 2015)
  • Alors que les heures de travail des Africaines dépassent celles des hommes de 50%, la disparité salariale est encore plus grande. Concernant les entreprises du secteur formel, à peine 15% d'entre elles sont dirigées par une femme, alors qu'elles en sont pourtant les propriétaires dans près d'un tiers des cas (32%). (Source : Banque africaine de développement, 2015)
  • L'esprit d’entreprise est très développé chez les femmes africaines, propriétaires d’un tiers des établissements commerciaux sur l’ensemble du territoire.
  • À partir de l’année 2015, les pays africains représentent un tiers des États qui, dans le monde, se sont dotés de plans d’action visant à mettre en œuvre la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité. (Source : ONU)
  • Au Rwanda, le nombre des députées est le plus élevé au monde. Les femmes y ont remporté 63,8% des sièges de la chambre basse. (Source : Fiches d’information d’ONU-Femmes)

Une priorité absolue de l’Union africaine

L’article 4(L) de l’Acte constitutif PDF précise que l’Union africaine “fonctionne conformément [au principe de la] promotion de l'égalité entre les hommes et les femmes.

Le Principe africain de parité entre les hommes et les femmes adopté lors du Sommet inaugural des chefs d’états et de gouvernements de l’Union africaine qui s’est tenu en 2002 à Durban en Afrique du Sud constitue l’engagement mondial le plus avancé pour garantir une égale représentation des femmes et des hommes dans les prises de décision.

Dans l'actualité