Sixième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VI, 27 - 28 août 2016)

Logo de TICAD 6

Pour la première fois  depuis  son instauration en 1993, un sommet de la conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD-VI)  se tiendra en Afrique à Nairobi au Kenya au Centre international de conférences Kenyatta les 27 et 28 août 2016.

Un des objectifs-clé du TICAD est une prise en main par l’Afrique de son propre destin, de sa croissance et de son développement. À cet égard, l’organisation du sommet TICAD VI en Afrique revêt une importance symbolique toute particulière, à la fois comme un précédent majeur et un coup d’accélérateur donné au partenariat stratégique entre l’Afrique, le Japon et d’autres partenaires.  Ce premier sommet en Afrique donne du corps et du sens à un partenariat international soucieux de confier le destin et le développement du continent aux Africains eux-mêmes. Avec le sommet TICADVI, l’Afrique est, cette fois, sur ses terres et aux commandes, restant en cela fidèle aux principes fondateurs du TICAD émis en 1993.

De nombreux Chefs d’Etat et de gouvernement africains seront présents lors du sommet du TICAD VI de même que des représentants d’organisations régionales et internationales, du monde de la finance, du développement. Ce sixième sommet sera aussi le théâtre d’une grande première avec l’organisation d’une séance plénière interactive entre les Chefs d’Etat et des représentants du secteur privé et du monde des affaires.

Au total, plus de six mille participants sont attendus à ce sommet, venant de la société civile africaine, des autorités gouvernementales africaines mais aussi des organisations internationales, et des représentants de la société civile africaine et du secteur privé.

Autour de la conférence principale viendront se greffer une série d’événements tels que des symposiums, des forums d’affaires et des expositions mise en place entre autres par le secteur privé japonais, des organisations internationales  et régionales.

Il est important de souligner que le TICAD s’articule autour de problématiques qui affectent une grande majorité d’Africains. Ainsi le TICAD VI va surveiller et mesurer les progrès réalisés  dans les domaines identifiés comme critiques par le cinquième sommet du TICAD, à savoir:

  1. Accélération de la croissance économique,
  2. Développement rapide des infrastructures et du savoir-faire,
  3. Renforcement de la position des exploitations agricoles comme acteurs centraux de l’économie,
  4. Promouvoir une croissance durable et résiliente,
  5. Création d’une croissance qui profite au plus grand nombre et
  6. Consolidation de la paix, la stabilité, la démocratie et de la bonne gouvernance.

Le TICAD-VI va se concentrer sur trois nouveaux thèmes qui ont émergé depuis le TICAD V en 2013 comme étant critiques pour l’avenir de l’Afrique. Il s’agit de:

  1. “Promouvoir une transformation structurelle de l’économie au travers de la diversification de l’économie et l’industrialisation,”
  2. “Promouvoir un système de santé robuste au service de la qualité de la vie,” et
  3. “Promouvoir la stabilité sociale et une prospérité partagée.”

Au sommet du TICAD VI, les Nations Unies seront appelées à présider de manière conjointe  avec un autre des co-organisateurs l’une des sessions thématiques mentionnée ci-dessus. De plus, le Bureau du  Conseiller spécial pour l’Afrique (OSAA) planifie d’organiser un événement de haut niveau – les détails seront communiqués ultérieurement - en marge du sommet TICAD VI.

Comme autre résultat tangible de ce sommet, on espère que la déclaration de Nairobi qui émergera de ce sommet permettra aux dirigeants de réellement s’engager sur cet agenda de développement si important pour le développement socio-économique, la paix et la sécurité pour le continent africain et sa population.

Pour en savoir plus, consultez notre page en anglais EN >>