Bureau de l’appui aux mécanismes intergouvernementaux et de la coordination au service du développement durable

Photo ONU

Le Bureau de l’appui aux mécanismes intergouvernementaux et de la coordination au service du développement durable du Département des affaires économiques et sociales (DESA) facilite les travaux menés par l’Assemblée générale, le Conseil économique et social et le forum politique de haut niveau pour le développement durable. Il apporte un appui fonctionnel au Conseil à l’occasion du débat de haut niveau et des autres débats que celui‑ci organise, notamment ceux consacrés aux activités opérationnelles et à l’intégration, ainsi que dans le cadre des réunions de coordination et de gestion et du forum de la jeunesse. Il collabore avec les États Membres, les divisions du DESA et les entités du système des Nations Unies pour s’assurer que le suivi et l’examen de la mise en œuvre du Programme 2030 effectués par les organes intergouvernementaux des Nations Unies sont cohérents, s’appuient sur le mandat et les compétences de chaque organe et tiennent compte de la nature intégrée, indivisible et interdépendante des objectifs de développement durable.

Le Bureau appuie les préparatifs du forum politique de haut niveau, auxquels toutes les parties prenantes sont associées, tout particulièrement les examens réguliers sur l’état d’avancement de la réalisation des objectifs de développement durable, notamment les examens nationaux volontaires.

Le Bureau encourage les organes subsidiaires du Conseil à contribuer de manière cohérente aux travaux menés par celui-ci et par le forum politique de haut niveau. Il aide le Conseil à recenser les nouveaux problèmes et questions importantes sur lesquels les États Membres doivent se pencher pour atteindre les objectifs de développement durable et consolider et pérenniser la paix.

Le Bureau concourt également aux délibérations et négociations de l’Assemblée générale ainsi qu’au suivi des grandes conférences et réunions au sommet des Nations Unies. Dans le cadre de l’examen quadriennal complet mené par l’Assemblée générale, il réalise des analyses de fond à l’intention des États Membres pour les aider à orienter et à superviser efficacement les activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies. Conformément à son rôle général de coordination et d’orientation, le Conseil examine chaque année les progrès réalisés et veille à la poursuite du dialogue engagé avec le système de développement des Nations Unies aux fins de la recherche de nouveaux moyens de mise en œuvre du Programme 2030.

Compte tenu de l’appui qu’il apporte au Comité chargé des organisations non gouvernementales, le Bureau constitue le point d’entrée des ONG qui cherchent à obtenir un statut consultatif auprès du Conseil et donne des conseils à celles qui ont déjà reçu ce statut sur la meilleure façon de contribuer aux travaux du Conseil. Il encourage également de grands groupes et d’autres parties prenantes à participer au forum politique de haut niveau.

Dans l’ensemble, le sous-programme permet de mobiliser l’appui intégré que les divisions du DESA et d’autres entités du système des Nations Unies apportent aux processus intergouvernementaux des Nations Unies, au forum politique de haut niveau, à l’Assemblée générale et au Conseil économique et social ainsi qu’aux États Membres et à la communauté internationale.

Politiques et examens intergouvernementaux

Le Service des politiques et examens intergouvernementaux fournit un appui fonctionnel aux travaux de l’Assemblée générale, du Conseil économique et social et du forum politique de haut niveau. Il s’emploie notamment à faciliter les examens nationaux volontaires menés dans le cadre du forum et à diriger et coordonner les dialogues autour du thème annuel et de certains objectifs de développement durable qui se tiennent à cette occasion et les activités menées dans le cadre des différents débats. Il associe d’autres divisions, le système des Nations Unies ainsi que de grands groupes et d’autres parties prenantes à ses travaux et aide à recenser les grandes tendances relatives à la mise en œuvre du Programme 2030 qui requièrent l’attention des organes intergouvernementaux. Il appuie également la participation de grands groupes aux travaux du Conseil et du forum politique de haut niveau et établit certains rapports du Secrétaire général et d’autres documents analytiques.

Activités opérationnelles

Le Service des activités opérationnelles fournit un appui fonctionnel à l’Assemblée générale, dans le cadre de l’examen quadriennal complet des activités opérationnelles de développement du système des Nations Unies, et au Conseil économique et social, pour aider celui-ci à coordonner et orienter les activités du système des Nations Unies pour le développement. Il s’occupe notamment d’établir des rapports du Secrétaire général destinés à l’Assemblée générale et au Conseil économique et social, de définir le programme de réunions de l’Assemblée, d’organiser le débat consacré aux activités opérationnelles du Conseil et d’appuyer les négociations intergouvernementales et les processus connexes, en étroite collaboration avec le système des Nations Unies.

Organisations non gouvernementales

Le Service des organisations non gouvernementales est chargé de mettre en œuvre la résolution 1996/31 du Conseil économique et social concernant l’établissement de relations aux fins de consultations entre l’ONU et les organisations non gouvernementales. À cette fin, il assiste le Comité chargé des organisations non gouvernementales, qui est tenu de faire des recommandations concernant l’octroi du statut consultatif auprès du Conseil économique et social et de suivre les travaux des ONG dotées de ce statut. Il appuie également la participation de ces ONG aux réunions intergouvernementales et mène des activités de sensibilisation et de communication avec elles, notamment sur le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Appui interorganisations et interinstitutions

Le Service de l’appui interorganisations et interinstitutions aide le Conseil économique et social à superviser, orienter et intégrer les travaux de ses mécanismes subsidiaires et à coordonner les activités du système des Nations Unies liées à la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les travaux des grandes conférences et réunions au sommet des Nations Unies. Il coordonne les activités que le système des Nations Unies mène à l’appui des travaux du Conseil et du forum politique de haut niveau et organise le débat consacré à l’intégration. Il favorise la cohérence et les synergies dans le soutien apporté aux commissions fonctionnelles et régionales et aux organes d’experts du Conseil. Il soutient les travaux menés par le Conseil en matière de consolidation de la paix, notamment par sa contribution à la Commission de consolidation de la paix et au Groupe consultatif ad hoc sur Haïti. Il appuie le forum de la jeunesse et les réunions spéciales que le Conseil organise pour examiner les questions urgentes qui se posent dans les domaines économique et social et dans les domaines connexes. Il apporte également son concours aux activités de communication menées en faveur du Conseil et du forum politique de haut niveau, en étroite collaboration avec le Département de la communication globale de l’ONU.