RDC/Ebola : David Gressly se retire de son poste du coordonnateur des Nations Unies pour les interventions d’urgence pour l’Ebola en RDC

David Gressly, le coordonnateur des Nations-Unies pour les interventions d’urgence pour l’épidémie d’ Ebola en République démocratique du Congo (RDC), s’est retiré de son poste de coordonnateur. Il l’a annoncé aux médias mardi 03 février.

L’envoyé spécial d’António Guterres en matière d’Ebola en RDC, a indiqué que les progrès importants sont manifestement constatés quant à l’extirpation de l’épidémie à virus Ebola dans la partie Est du pays.

Il a également réitéré l’annonce du Centre de traitement d’Ebola (CTE), indiquant que le centre s’est réellement vidé de ses patients. La dernière patiente atteinte, une femme au nom de Semida Masika, a survécu et est sortie du centre le même mardi 03 février.

‘ »Alors que le mois de février touche à sa fin, nous avons constaté des progrès importants depuis le début de l’année. Il n’y a eu aucun cas confirmé au cours des deux dernières semaines et seulement deux au cours des 21 derniers jours (…). Tous les CTE n’ont aucun cas confirmé. Le nombre de contacts de cas confirmés surveillés est passé d’un pic de plus de 20 000 par jour à moins de 250 aujourd’hui », a-t-il indiqué.

Les progrès étant clairs, souligne David Gressly, à compter du 1er mars 2020, le soutien à la coordination internationale de la réponse à Ebola sera transféré à l’équipe humanitaire du pays sous la direction du coordonnateur humanitaire, David McLachlan-Karr.

Il a en outre indiqué qu’il reviendra à son ancien poste de représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l’ONU en RDC.

C’est depuis juin 2019 que le Secrétaire général de l’ONU António Guterres avait nommé l’américain David Gressly comme Coordonnateur des Nations Unies pour les interventions d’urgence pour l’Ebola en RDC. C’était dans le cadre du renforcement du mécanisme de coordination et de soutien à la lutte contre la maladie à virus Ebola (MVE).