Le Programme des Nations Unies de bourses sur le désarmement

Secretary General Ban Ki-moon with 2016 United Nations Disarmament Fellows
Secretary General Ban Ki-moon with 2015 United Nations Disarmament Fellows

 

2013 UN Disarmament Fellows visiting the International Data Centre of the CTBTO
2013 UN Disarmament Fellows visiting the International Data Centre of the CTBTO
2013 UN Disarmament Fellows at the former Soviet nuclear weapons test site at Semipalatinsk, Kazakhstan
2013 UN Disarmament Fellows at the former Soviet nuclear weapons test site at Semipalatinsk, Kazakhstan
2013 UN Disarmament Fellows at the Hyper Centre of Atomic bombing in Hiroshima City, Japan
2013 UN Disarmament Fellows at the Hyper Centre of Atomic bombing in Hiroshima City, Japan
2013 UN Disarmament Fellows at Dialogue with Chinese arms control officals from Foreign Ministry in Beijing
2013 UN Disarmament Fellows at Dialogue with Chinese arms control officals from Foreign Ministry in Beijing
2013 UN Disarmament Fellows at Dialogue with Chinese arms control officals from Foreign Ministry in Beijing
2013 UN Disarmament Fellows at lunch discussion with Mr. Nicel-German Federal Commisioner for Disarmament and Arms Control in Berlin
2013 UN Disarmament Fellows meeting Mr. Uzumcu, Director-General of OPCW
2013 UN Disarmament Fellows meeting Mr. Uzumcu, Director-General of OPCW

Lancé par l’Assemblée générale en 1978 à sa première session extraordinaire consacrée au désarmement, le Programme de bourses d’études sur le désarmement vise à assurer la formation et le renforcement des capacités de fonctionnaires d’États Membres pour leur permettre de participer plus efficacement aux délibérations et négociations internationales sur le désarmement.

Itinéraire suivi par les boursiers

Mis en œuvre par le Bureau des affaires de désarmement de l’ONU, le Programme de bourses d’études se compose de trois segments.

  • Chaque année au mois d’août, les boursiers arrivent pour le premier segment, qui commence à l’Office des Nations Unies à Genève. On leur présente différents aspects des négociations multilatérales sur le désarmement, en particulier les travaux de la Conférence sur le désarmement. Ensuite, ils effectuent une visite d’étude à Berne à l’invitation du Gouvernement suisse.
  • Tout au long du mois de septembre, les boursiers prennent part au deuxième segment du programme, qui se compose de visites d’études dans plusieurs organisations internationales actives dans les domaines du désarmement, de la maîtrise des armements et de la non-prolifération. Il s’agit de la Commission préparatoire de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires et de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à Vienne ainsi que de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques à La Haye. Durant ce segment, à l’invitation des Gouvernements allemand, chinois et japonais, les boursiers participent aussi à des visites d’études propres à chaque pays.
  • Le troisième segment se déroule durant le mois d’octobre au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, où les boursiers suivent les travaux de la Première Commission de l’Assemblée générale et se familiarisent également avec les activités de fond et techniques menées par le Bureau des affaires de désarmement à l’appui du désarmement, de la non-prolifération et de la maîtrise des armements.

Le processus de sélection

Depuis sa création en 1979, le Programme a formé près de 860 fonctionnaires de plus de 160 États Membres, dont un grand nombre occupent aujourd’hui des postes de responsabilité dans le domaine du désarmement dans leur gouvernement et dans des organisations internationales actives dans le domaine du désarmement.

Les participants au Programme de bourses sont choisis par le Bureau des affaires de désarmement sur la base de candidatures présentées par les États Membres. Le processus de sélection prend en compte les plus grands besoins des pays en développement en formant leurs jeunes diplomatesdans le domaine du désarmement et de la sécurité et la nécessité de respecter les principes de l’équilibre géographique et de la représentation équilibrée des sexes. Les candidats désignés doivent être âgés de 26 à 35 ans.


« J’appuie fermement le Programme de bourses d’études sur le désarmement et je le recommande vivement à toute personne désireuse de se lancer dans une carrière dans ce domaine. Je peux personnellement attester de la valeur du Programme et de l’importance qu’il revêt pour la formation des jeunes diplomates et des futurs décideurs aux questions et institutions actives dans les domaines de la non-prolifération, du désarmement et de la sécurité internationale. Cette expérience a grandement contribué à mon développement en me préparant à relever les nombreux défis que j’ai rencontrés dans la diplomatie multilatérale du désarmement tout au long de ma carrière de diplomate. Les enseignements que j’ai tirés et les relations que j’ai établies grâce à ce programme me sont extrêmement utiles pour assumer mes fonctions de Secrétaire exécutif de l’OTICE. Le Programme est un précieux investissement dans la prochaine génération et il est particulièrement important vu les défis à relever. »

 

M. Tibor Toth
Ancien Secrétaire exécutif,
Commission préparatoire de l’OTICE
Boursier dans le cadre du programme de 1980


« C’est le Programme de bourses d’études des Nations Unies sur le désarmement qui a suscité chez moi un intérêt pour les questions de désarmement qui ne m’a jamais quitté. La teneur du programme est fort stimulante, et tout aussi enrichissante est la possibilité d’examiner des questions selon les diverses perspectives des différents participants. Le programme constitue également une excellente plateforme de réseautage; je reste encore en contact avec plusieurs boursiers de mon année qui continuent de travailler dans le domaine du désarmement pour leur pays. »

 

M. Amandeep Singh Gill
Ministre chargé du désarmement,
Mission permanente de l’Inde auprès de l’Office des Nations Unies à Genève
Boursier dans le cadre du programme de 1999

Related Pages