Programme de développement pour l’après-2015

asasMalgré de nombreux succès des OMD, ils n’ont pas réussi à répondre pleinement aux valeurs et principes énoncés dans la Déclaration du Millénaire , notamment en matière de droits de l’homme et de l’égalité . S’attaquer aux inégalités dans l’agenda de développement après-2015 consiste à examiner à la fois l’égalité des chances et les résultats (ou son absence), et des facteurs structurels profondément ancrés qui perpétuent diverses formes d’inégalités telles que la discrimination fondée sur l’appartenance ethnique, le sexe, l’âge, localisation, etc.

Dans le dernier rapport de la situation des peuples autochtones dans le monde , il est noté que « les peuples autochtones sont victimes de discrimination systémique et l’exclusion du pouvoir politique et économique , ils continuent d’ être surreprésentés parmi les plus pauvres , les analphabètes , les plus démunis , ils sont déplacées par les guerres et les catastrophes environnementales , les peuples autochtones sont dépossédés de leurs terres ancestrales et privés de leurs ressources pour la survie , à la fois physique et culturel. Ils sont même privés de leur droit même à la vie «Il est donc essentiel que les droits et les besoins des peuples autochtones soient abordées et traitées dans le programme de développement suivant.

Du 27 novembre au 19 décembre 2012, le Secrétariat de l’Instance permanente sur les questions autochtones et UNICEF co- animés une discussion électronique sur le thème « Les peuples autochtones et l’inégalité» dans le cadre de la consultation thématique mondiale sur ” S’attaquer aux inégalités ” dans le programme de l’agenda de développement après-2015 Agenda pour le développement. Voici le site de discussion: http://www.worldwewant2015.org/node/284745

Le message important, mis en lumière par les peuples autochtones , c’est que la mise en œuvre d’une approche fondée sur les droits de l’homme au développement doit prendre en compte les questions d’égalité et de durabilité, et approuver le concept fondamental du développement de la culture et de l’identité . Les participants à la discussion en ligne ont également souligné que le système des Nations Unies devrait atteindre et s’engager dans des partenariats avec les peuples autochtones afin d’assurer leur participation effective dans le post-2015 programme de développement et de nouveaux objectifs de développement durable. Les entrées doivent être guidées par les principes d’égalité et de non -discrimination et comprennent des voix de femmes autochtones, les jeunes et les enfants et les personnes handicapées.

Autres principaux domaines prioritaires identifiés par les participants à la consultation en ligne sont les suivants:

1 . Reconnaissance des peuples autochtones aux niveaux national et international;
2 . La reconnaissance des droits collectifs des peuples autochtones, en particulier le droit à la terre, les territoires et les ressources naturelles ;
3 . L’adoption de politiques interculturels et culturels sensible au niveau national, en particulier dans les domaines de l’éducation et de la santé ;
4 . Hiérarchisation des conditions et besoins particuliers des femmes autochtones, des enfants, des jeunes et des personnes autochtones ayant des incapacités spéciales ;
5 . La reconnaissance de la culture comme 4e pilier du développement durable, et l’inclusion de la vue indigène de développement de la culture et de l’identité ;
6 . Promulgation du droit au consentement libre, préalable et éclairé dans toutes les questions touchant les peuples autochtones ;
7 . Mise en place de partenariats pour les questions de développement relatives aux peuples autochtones.