Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones

UNDRIP1La Déclaration sur les Droits des Peuples Autochtones a été adoptée par l’Assemblée Générale le jeudi 13 Septembre 2007, la majorité des 144 Etats pour, 4 voix contre (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande et les États-Unis) et 11 abstentions (l’Azerbaïdjan , le Bangladesh, le Bhoutan, le Burundi, la Colombie, la Géorgie, le Kenya, le Nigeria, la Fédération de Russie, Samoa et l’Ukraine) . Cliquez ici pour voir le dossier de vote.

Huit ans se sont écoulés depuis la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones a été adoptée par l’Assemblée Générale. Depuis lors, les quatre pays ayant voté contre ont inversé leur positions et supportent maintenant la Déclaration. Aujourd’hui, la Déclaration est l’instrument international le plus complet sur les droits des peuples autochtones. Elle établit un cadre universel de normes minimales pour la survie, la dignité et le bien-être des peuples autochtones du monde et elle élabore sur les normes existantes des droits humains et des libertés fondamentales dans leur application à la situation particulière des peuples autochtones.

Une commémoration de haut niveau du cinquième anniversaire de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones a eu lieu le 17 mai 2012. Cliquez ici pour télécharger le texte de la résolution (A / RES / 66/142) adoptée par le Assemblée générale. Pour les déclarations faites lors de la Commémoration de Haut Niveau, s’il vous plaît cliquez ici (en Anglais).

Lors de la Conférence d’Examen de Durban en Avril 2009, 182 États de toutes les régions du monde ont atteint un consensus sur un document final dans lequel ils ” Approuvent [d] l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, qui a un impact positif sur la protection des victimes et, dans ce contexte, exhorte [d] les États à prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre en œuvre les droits des peuples autochtones conformément aux instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme sans discrimination … »(Bureau du Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme des Nations Unies, Document Final de la Conférence d’Examen de Durban, le 24 Avril 2009, par. 73).

Message de Victoria Tauli Corpuz, Présidente de l’IPQAONU

Déclaration de Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies

Déclaration de Sha Zukang, Secrétaire Général Adjoint aux Affaires Economiques et Sociales

Déclaration de Victoria Tauli-Corpuz, Présidente de l’IPQAONU à l’Assemblée Générale

Communiqué de Presse – Anglais

Avis aux Médias – Anglais

Informations sur la Déclaration des Droits des Peuples Autochtones – Anglais

 


Cinquième Anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones.

Cliquez ici pour lire la déclaration faite par le Grand Chef Edward John (en Anglais), Président de l’Instance Permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones, à l’occasion du Cinquième Anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones.

 


Huitième anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Cliquez ici pour voir la déclaration du Professeur Magan Davis (en Anglais), Présidente de l’Instance Permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones, a l’occasion du Huitième Anniversaire de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones.

 


Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

undrips-en

 

 

 

 

 

 

 

 

Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones (A / RES / 61/295) – langues officielles des Nations Unies

English | Français | Español | Русский | عربي |汉语 (version PDF)


un drips ado

 

Connaissez vos droits:

Version imprimable pour les Adolescent de la Déclaration sur les Droits des Peuples Autochtones (en Anglais)

 

 

 

 

 

 


Autres langues
Notez que ce sont des traductions non officielles fournies au Secrétariat de l’Instance Permanente des Nations Unies sur les Questions Autochtones. Les terminologies utilisées dans les traductions ne reflètent pas nécessairement celle de l’Organisation des Nations Unies.

Arawok (parlé en famille) – fourni par le PNUD Suriname

Aucan (parlé en famille) – fourni par le PNUD Suriname

Aymara – fourni par COINCABOL

Bahasa / Indonésien – fourni par l’Association d’interet de la Papouasie

biélorusse

Bisaya (parlé dans les Philippines) – fournies par Tebtebba

Bodo (Boro) parlée en Inde – fournies par la Confédération Indienne des Peuples Autochtones et Tribaux Zone Nord-Est

Carib (parlé en famille) – fourni par le PNUD Suriname

Cha’palaa (parlé dans Equador) – fourni par l’UNICEF, l’Amérique Latine et le Bureau Régional des Caraïbes

Catalan – fourni par Alternativa Intercanvi amb Pobles INDIGENES

Tatar de Crimée, de la Fondation de la Recherche et le soutien des Peuples Autochtones de Crimée

Degar (parlé au Vietnam) – fourni par la Fondation Montagnard.

Néerlandais, fournis par le Centre Néerlandais pour les Peuples Autochtones

Danemark – fourni par le Gouvernement Autonome du Groenland

Finnois – fourni par le Gouvernement de la Finlande

Allemand – fourni par la Section de traduction Allemande de l’Organisation des Nations Unies

Grec – fourni par UNRIC Bruxelles

Groenlandaise – fournies par le Gouvernement Autonome du Groenland

Guaraní – fourni par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), le Paraguay

Hindi – fourni par UNIC, Inde

Ilokano (parlé dans les Philippines) – fournies par Tebtebba

Innu (parlé en langue innue) – fourni par le Conseil des Innus de Nitassinan / Institut Tshakapesh

Italien – fourni par l’Université de Turin

Japonais

Karaim – fournies par UNIC, Varsovie

Carélie (Karjala) – une langue Finno-Ougrienne parlée principalement dans la République de Carélie (Fédération de Russie) – la traduction officieuse

Khmer – fournies par RIPP / PNUD

Kichua (parlé dans les Andes) – fourni par l’UNICEF, l’Amérique Latine et le Bureau Régional des Caraïbes

Kituba – fournies par UNIC, Congo

Kuna – (parlé au Panama)

Kwéyòl (parlé à Sainte-Lucie)

Komi (Komi KYV) -a langue Finno-Ougrienne parlée par le peuple Komi dans la partie européenne nord-est de la Russie – tranlsation officieuse

Lingala – fournies par UNIC, Congo

Livvi-Carélie (Livvi) -a langue Finno-Ougrienne parlée principalement dans la République de Carélie (Fédération de Russie) et en partie en Finlande

Malay – fournies par RIPP / PNUD

Maori (parlé en Nouvelle-Zélande)

Maya – (parlé en Amérique centrale)

Mapuche – fournies par UNIC, Argentine

Miskito (parlé au Nicaragua et au Honduras)

Mohawk (parlé en Amérique du Nord)

Nahuatl (parlé au Mexique)

Nanai (parlé en Russie-Fourni par Sakhalin Energy)

Norvège – fourni par le Gouvernement de la Norvège

Nepali – fourni par la Fédération Népalaise des Nationalités Autochtones

Persan – fourni par UNIC, Téhéran

Pilipino – fournies par la Fondation Tebtebba, Philippines

Polonais – fourni par UNIC, Varsovie

Portugues – fourni par le Centre d’Information des Nations Unies, Rio de Janeiro, Brésil

Sami (Nord) – fournies par le Parlement Sâme Finnois

Sami (Inari) – fournies par le Parlement Sâme Finnois

Sami (Skolt) – fournies par le Parlement Sâme Finnois

Thai – fourni par RIPP / PNUD

Trio (parlé au Suriname) – fourni par le PNUD Suriname

Turque – fourni par UNIC, Turquie

Uilta – (parlé dans la Fédération de Russie) – fourni par Sakhalin Energy

Ukrainien – fourni par le Gouvernement de l’Ukraine

Veps (Vepsä) -a langue Finno-Ougrienne parlée par les Vepses en République de Carélie, les régions de Leningrad et de Vologda de la Fédération de Russie

Wajana (parlé au Suriname) – fourni par le PNUD Suriname

Wichi – fournies par UNIC, Argentine