Actualités

L’ONU franchit une nouvelle étape vers l’adoption du futur programme de développement

Alors que l’Assemblée générale des Nations Unies a franchi dans la matinée de mardi une nouvelle étape vers l’adoption d’un nouveau programme de développement pour l’après-2015, le Secrétaire général de l’Organisation, Ban Ki-moon, a appelé les Etats à faire preuve d’un engagement fort dans la mise en œuvre du futur programme.

« Nous avons parcouru un long chemin ensemble pour parvenir à ce tournant », a déclaré M. Ban à l’occasion du vote par les Etats membres de l’ONU d’une résolution autorisant la transmission du document final du nouveau programme de développement pour l’après-2015 à la 70ème session de l’Assemblée générale. Intitulé « Transformer notre monde : le Programme de développement durable à l’horizon 2030 », ce document final sera ensuite adopté par les dirigeants mondiaux lors du Sommet qui sera organisé à cet effet du 25 au 27 septembre 2015 à New York.

« Depuis 15 ans, notre poursuite du développement a été inspirée par huit Objectifs du Millénaire pour le développement [OMD] qui ont symbolisé notre ambition d’éradiquer l’extrême pauvreté et des fléaux sociaux épouvantables », a poursuivi le chef de l’ONU.

Le document final du futur programme de développement durable qui sera adopté fin septembre dans le but de mettre fin à la pauvreté d’ici 2030 est le fruit « d’une réflexion, de consultations et de négociations internationales sans précédent », a salué le Secrétaire général, soulignant l’atmosphère de dialogue constructif qui l’a rendu possible.

« Ce programme marque un changement de paradigme. Il complète le travail inachevé des OMD, élève note niveau d’ambition et aborde les questions et les défis émergents. Il reconnaît l’étroite interdépendance des dimensions économique, sociale et environnementale du développement durable », s’est félicité M. Ban.

Selon le Secrétaire général, le nouveau programme innove également dans la façon dont il relie la paix et le développement durable, en soulignant le rôle central de l’État de droit, des institutions responsables et de l’accès à la justice, tout en donnant la priorité aux personnes vulnérables et marginalisées dans le but de ne « laisser personne de côté ».

« Le programme de développement durable pour 2030 est un accord dont vous pouvez être fiers », a-t-il affirmé, tout en avertissant que sa mise en œuvre exigera un engagement fort de la part de toutes les parties prenantes, ainsi que des données chiffrées et indicateurs de suivi fiables pour mesurer les progrès.

« Je vous exhorte à continuer à faire preuve de la même détermination, flexibilité et vision dont vous avez fait preuve en adoptant le nouveau programme de développement », a appelé M. Ban.

Le Secrétaire général a fait part de sa satisfaction face au fait que 150 dirigeants du monde entier, ainsi que le Pape Francis, participeront au Sommet fin septembre à New York en vue d’adopter le Programme de développement durable.

De son côté, le Président de l’Assemblée générale, Sam Kutesa, a remercié « la société civile, les organisations non gouvernementales, les groupes principaux, les parlementaires, le secteur privé, les jeunes, les autorités locales, les universitaires, les organisations philanthropiques et tous les intervenants qui ont fourni de précieuses contributions » pour parvenir à cet instant.

« Les 17 Objectifs de développement durable (ODD), la principale composante du nouveau programme de développement, sont exhaustifs et abordent les dimensions sociales, économiques et environnementales du développement durable d’une manière intégrée », a salué M. Kutesa.

 

Source: Centre d’actualités de l’ONU

Suivez-nous