Actualités

Les Nations Unies lancent le cadre pour accélérer l’atteinte de l’objectif relatif à l’eau et à l’assainissement

L’ONU a annoncé de nouveaux plans pour accélérer les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) liés à l’eau et à l’assainissement lors d’un événement spécial aujourd’hui.

ONU-Eau a annoncé la création d’un nouveau cadre d’accélération afin d’aider les pays à atteindre, au cours des dix prochaines années, les 6 cibles pour l’ODD 6, appelant à assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous.

Le cadre d’accélération a été accueilli par les Etats Membres des Nations Unies au cours d’un événement rassemblant le Secrétaire général des Nations Unies, le Président de l’Assemblée générale de l’ONU, les dirigeants de 10 entités des Nations Unies et les parties prenantes de la société civile et du secteur privé.

Les progrès vers la réalisation de l’objectif 6 ne sont pas sur la bonne voie. Selon le Rapport sur les objectifs de développement durable 2020, 2,2 milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à une eau potable gérée en toute sécurité, dont 785 millions sans services de base en eau potable.

Et tandis que la population utilisant des services d’assainissement gérés en toute sécurité est passée de 28% en 2000 à 45% en 2017, 4.2 milliards de personnes dans le monde ne disposaient toujours pas d’un service d’assainissement géré en toute sécurité, dont 2 milliards sans service d’assainissement de base. Parmi eux, 673 millions de personnes pratiquaient la défécation à l’air libre.

« A ce jour, l’Objectif de développement durable 6 est loin d’être sur la bonne voie » a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres. « Cela entrave les progrès vers la réalisation du Programme 2030, la réalisation des droits de l’homme et l’instauration de la paix et de la sécurité dans le monde ».

Il a ajouté que « L’eau, à l’échelle mondiale, est mise en péril par les menaces conjointes de l’augmentation de la demande et des prélèvements et de la dégradation des sources d’eau et des écosystèmes associés en raison du changement climatique, de la pollution et d’autres menaces. La crise de l’eau et de l’assainissement exige une réponse globale, systémique et multilatérale. »

Le Cadre d’accélération global de l’ODD 6 a été développé en partenariat avec plus de 30 entités de l’ONU et 40 organisations internationales. Le cadre d’accélération met en évidence un soutien plus efficace et mieux coordonné aux pays afin d’assurer une disponibilité mondiale et une gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous.

M. Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales des Nations Unies a dit «ce n’est que si nous élevons l’ambition par une forte volonté politique et un engagement au plus haut niveau que nous pourrons atteindre l’ODD 6 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030.”

La crise de l’eau et de l’assainissement s’aggrave et le manque de progrès dans la réalisation de l’ODD 6 compromet la réalisation des autres ODD, en particulier ceux en faveur de la santé mondiale, de l’éducation, de l’alimentation, de l’égalité des sexes, de l’énergie et de la lutte contre les changements climatiques. La situation met en péril l’intégralité du Programme 2030 ainsi que les autres accords internationaux et affaiblit la capacité de la communauté internationale à combattre et à prévenir les pandémies.

“Le COVID-19 nous fait prendre conscience de notre vulnérabilité commune. Les conséquences du sous-investissement chronique en matière d’eau et de services d’assainissement pour des milliards de personnes deviennent de plus en plus claires”, a déclaré le Président d’ONU-Eau et du Fonds international de développement agricole, Gilbert F. Houngbo. “Pourtant, cette perturbation mondiale extraordinaire offre une occasion unique d’utiliser le cadre d’accélération et de mettre le monde sur la bonne voie pour atteindre l’ODD 6”.

En vertu de ce cadre d’accélération, les entités de l’ONU s’engageront à renforcer leur collaboration et à unifier le soutien de la communauté internationale aux pays. Cela se fera par :

  • Une attention accrue sur un soutien concret au niveau des pays, dans le cadre de la réforme de l’ONU, intensifiera l’impact à plus grande échelle du système de l’ONU. Grâce à un système de coordonnateurs résidents revigoré et à une nouvelle génération d’équipes de pays de l’ONU, ONU-Eau donnera accès à l’expertise, à l’assistance technique et à un soutien pour mobiliser les secteurs de la société.
  • Un engagement clair de la part des dirigeants des agences de l’ONU, des Fonds et des Programmes, à mieux travailler ensemble pour atteindre l’ODD 6. Cela représente une opportunité unique dans la façon dont le système des Nations Unies et ses partenaires produisent des résultats de manière collective.
  • Un bilan annuel de haut niveau avec de multiples intervenants, complémenté par la plateforme d’action pour l’ODD 6, permettront aux parties prenantes de maintenir l’élan en faveur de l’ODD 6 et de partager les enseignements tirés et les pratiques optimales.

Coordonné par ONU-Eau, le Cadre d’accélération global de l’ODD 6 est une contribution à la Décennie d’action pour atteindre les ODD d’ici à 2030.

Suivez-nous