Actualités

A Beijing, António Guterres appelle à un développement inclusif, soutenable et durable

Le plan de développement économique et commercial international de la Chine – connu sous le nom d’« Initiative la Ceinture et la Route » (en anglais, Belt and Road Initiative) – pourrait contribuer à rendre le monde plus équitable et plus prospère et à inverser les effets négatifs des changements climatiques, a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, vendredi, dans une allocution prononcée à Beijing.

S’adressant au président chinois Xi Jinping et à des dizaines d’autres dirigeants d’État lors du deuxième Forum de la coopération internationale, M. Guterres a exhorté la communauté internationale à « s’unir » pour mobiliser des ressources afin de mettre en œuvre les Objectifs du développement durable (ODD) et « mettre un terme aux changements climatiques galopants ».

« Le leadership de la Chine en matière d’action pour le climat aide à montrer la voie », a déclaré le chef de l’ONU, soulignant les 125 milliards de dollars investis par le gouvernement en 2017, dans les énergies renouvelables.

Il a promis le soutien des équipes de pays des Nations Unies – qui comprennent des agences des Nations Unies, des fondations et des programmes opérant dans un pays – affirmant que les piliers de l’Initiative la Ceinture et la Route sont liés aux 17 ODD, qui incluent l’élimination de l’extrême pauvreté et de la faim, et peuvent se traduire en « progrès réels pour la population ».

Cela signifie également qu’il faut aider à combler les déficits de financement pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, a-t-il dit, notant que près de 1 000 milliards de dollars étaient nécessaires pour les investissements dans les infrastructures des pays en développement.

A l’échelle mondiale, les pays d’aujourd’hui doivent trouver le moyen de passer d’une « économie grise non durable, alimentée par des combustibles fossiles, à un avenir énergétique propre, vert et faible en carbone », a déclaré António Guterres.

Notant qu’au moins 75 % des infrastructures dont le monde aura besoin d’ici à 2050 n’ont pas encore été construites, le Chef de l’ONU a félicité la Chine pour ses investissements dans la création d’emplois et les technologies liées aux énergies renouvelables.

« Je considère l’Initiative la Ceinture et la Route comme un espace important où les principes verts peuvent se refléter dans l’action verte », a-t-il déclaré au Forum.

Auparavant, il avait noté qu’il existe désormais « une occasion unique de construire une nouvelle génération de villes et de systèmes de transport en commun résistants au climat et centrés sur l’homme, ainsi que des réseaux énergétiques qui donnent la priorité aux faibles émissions et à la durabilité ».

Pendant son séjour à Beijing, M. Guterres, auquel se joindra Liu Zhenmin, Secrétaire général adjoint au Département des affaires économiques et sociales de l’ONU (DAES), rencontrera en tête à tête le Président Xi et d’autres hauts fonctionnaires. Samedi, il participera à une table ronde sur la promotion du développement vert et durable.

Source: ONU Info

Suivez-nous