Actualités

L’ONU appelle à intensifier les efforts pour mettre fin aux discriminations visant les personnes handicapées

A la veille de la Journée internationale des personnes handicapées, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a exhorté vendredi les gouvernements nationaux et locaux, les entreprises et tous les acteurs de la société à intensifier leurs efforts pour mettre fin à la discrimination et à lever les obstacles qui empêchent les personnes handicapées de pleinement jouir de leurs droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels.

Lors d’une cérémonie commémorant cette Journée au siège de l’ONU à New York, M. Ban a encouragé à œuvrer de concert pour la pleine participation de ces personnes dans un monde inclusif et durable qui embrasse l’humanité dans toute sa diversité.

Le chef de l’ONU a rendu hommage à Stevie Wonder, Messager de la Paix, invitant chacun à s’inspirer de son exemple.

Il s’est félicité que, dix ans après l’adoption de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, cet instrument compte 169 parties contractantes, ce qui en fait l’un des instruments internationaux des droits de l’homme les plus largement ratifiés. Avec le protocole facultatif s’y rapportant, la Convention a aidé à la promotion des droits et à l’autonomisation des personnes handicapées, en les plaçant au centre des efforts de développement.

Le Secrétaire général a rappelé que, cette année, le monde s’est embarqué dans la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, dont les 17 objectifs intégrés et interdépendants constituent la feuille de route pour la paix, la prospérité, la dignité et l’égalité des chances pour toutes les personnes, partout dans le monde.

Pour ce faire, le Secrétaire général a appelé à mettre un terme à la discrimination, lever les obstacles et garantir la participation, sur un pied d’égalité, pour toutes les personnes handicapées. Relevant que la décennie écoulée avait enregistré beaucoup de progrès en la matière, M. Ban a cependant fait remarquer que les personnes handicapées continuaient à se heurter à de graves désavantages : leurs droits fondamentaux leur sont souvent déniés et elles courent davantage de risque de vivre dans la pauvreté.

D’autre part, a-t-il dit, les enfants handicapés ont moins de possibilités que les autres enfants de commencer l’école ou d’achever leurs études, tandis que les adultes handicapés ont moins de chance d’obtenir un emploi. M. Ban a également mis l’accent sur les difficultés d’accessibilité au lieu de travail, la discrimination et les comportements négatifs, qui constituent les principaux obstacles. Les personnes handicapées ont également plus de difficultés à avoir accès aux prestations médicales appropriées.

Pour toutes ces raisons, le Secrétaire général a estimé qu’il est évident qu’il reste beaucoup à faire dans les prochaines années.

Source: Centre d’actualités de l’ONU

Suivez-nous