Actualités

L’ONU juge nécessaire d’ouvrir les villes aux personnes de tous les âges

A l’occasion de la Journée internationale des personnes âgées qui est célébrée chaque année le 1er octobre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a jugé nécessaire d’ouvrir les villes aux personnes de tous les âges alors que le vieillissement rapide de la population et l’urbanisation détermineront de plus en plus la forme que prendront nos sociétés.

« Les personnes âgées sont un atout majeur de notre société et elles apportent une contribution considérable au développement mondial », a dit M. Ban dans un message pour cette journée.

« Le 25 septembre, au Siège de l’Organisation des Nations Unies à New York, les chefs d’État et de gouvernement se sont engagés à construire un monde durable ou nul ne sera laissé de côté, quel que soit son âge ou son sexe », a-t-il ajouté. « En mettant en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030, récemment adopté, nous devons tenir compte des modifications démographiques qui surviendront au cours des quinze années à venir. Elles auront une incidence directe sur la réalisation des objectifs de développement durable ».

Le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans vivant dans des villes doit augmenter de plus de 900 millions d’ici à 2050. Elles totaliseront alors le quart de la population urbaine des pays développés.

Le thème de la Journée internationale des personnes âgées de cette année est « Durabilité et ouverture aux personnes de tous les âges dans l’environnement urbain ». Selon le Secrétaire général, la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III), qui se tiendra à Quito en octobre 2016, sera l’occasion de progresser dans cette action.

« Ouvrir les villes aux personnes âgées signifie qu’il faut créer pour elles des possibilités de participation économique et sociale dans un environnement accessible et sûr. Cela suppose aussi de leur assurer un logement abordable ainsi que les services de santé et les services sociaux dont elles ont besoin pour vieillir dans leur environnement », a dit le chef de l’ONU.

« En cette Journée internationale des personnes âgées, je demande aux gouvernements de tous les pays de rendre les villes et les établissements humains ouverts, surs, résilients et durables de sorte que nul ne soit laissé de côté, quel que soit son âge », a-t-il conclu.

Source: Centre d’actualités de l’ONU

Suivez-nous