Actualités

Développement durable : l’ONU réclame la construction d’un monde meilleur après la pandémie

Alors que la Covid-19 ravage les économies et sociétés dans le monde, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a une nouvelle fois plaidé pour la construction d’un monde plus résilient, plus inclusif et plus durable une fois la pandémie surmontée.

« Six mois après le début de la pandémie de Covid-19, nous commençons seulement à percevoir la gravité de son impact sur la vie et les moyens de subsistance dans le monde », a déclaré lundi le chef de l’ONU lors d’une réunion virtuelle organisée par le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) sur le développement durable.

« La pandémie met à nu des inégalités structurelles et omniprésentes, de l’insuffisance des infrastructures de santé aux lacunes de la protection sociale qui sont désormais une question de vie ou de mort pour beaucoup », a-t-il ajouté. « Elle annule des décennies de progrès dans la lutte contre la pauvreté et la faim et place des obstacles encore plus importants sur la voie de la réalisation des objectifs de développement durable ».

Le Secrétaire général a noté que les personnes les plus touchées sont celles qui étaient déjà vulnérables : les personnes vivant dans la pauvreté, les personnes handicapées, les autres groupes marginalisés, les femmes et les enfants.

Il a rappelé que l’ONU s’est mobilisée sur tous les fronts pour protéger des vies et atténuer les retombées économiques de la pandémie, à commencer par la coordination de la riposte sanitaire par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Pour l’avenir, nous menons des efforts pour construire des économies et des sociétés plus résilientes, inclusives et durables. Il est impensable de revenir aux cadres et aux systèmes qui ont provoqué cette crise », a dit M. Guterres. « Ces temps sans précédent appellent une réflexion profonde et une action forte ».

Il a une nouvelle fois appelé les gouvernements, la société civile, le secteur privé et les partenaires de développement à accélérer une action mondiale coordonnée afin que le monde se rélève de cette crise en mieux et que la promesse du Programme de dévelooppement durable à l’horizon 2030 soit tenue.

Le Vice-Président de l’ECOSOC, Mher Margaryan, a également noté lors de la réunion que les implications de la pandémie de Covid-19 dépassent le secteur de la santé, affectant tous les objectifs de développement durable.

« La réalisation de la décennie d’action et de résultats pour le développement durable, comme envisagé dans la Déclaration politique du Sommet des ODD de 2019, dépendra de nos choix politiques aujourd’hui et de notre détermination à agir ensemble dans la solidarité », a-t-il dit

« Nous avons besoin d’une action collective immédiate pour répondre aux conséquences socioéconomiques dévastatrices de la pandémie », a-t-il ajouté.

Source: ONU Info

Suivez-nous