L’ONU réclame des mesures pour ne laisser personne de côté

Alors qu’un Programme de développement durable à l’horizon 2030 a été adopté en septembre, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rappelé jeudi, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, que ce plan mondial engage la communauté internationale à prendre toutes les mesures qui s’imposent afin que personne ne soit laissé pour compte.

« La création d’un monde viable à long terme dans lequel il n’y a pas d’exclus exige un engagement sans faille de la part de tous, handicapés ou non. Bon nombre des questions abordées dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 intéressent les personnes handicapées, et il nous faut conjuguer nos efforts afin de concrétiser les engagements pris à cet égard », a dit M. Ban dans un message.

Le Secrétaire général a participé jeudi au siège de l’ONU à New York à une cérémonie pour célébrer cette journée.

« Alors que le monde se prépare à mettre en œuvre le Programme 2030, les personnes handicapées doivent être reconnues pour ce qu’elles sont, des agents du changement dont la contribution apporte d’énormes bénéfices », a-t-il dit dans un discours à cette cérémonie.

« De plus en plus de pays le comprennent. Ils réalisent mieux l’importance de l’autonomisation et de l’égalité pour les personnes handicapées dans le cadre du développement durable. Ils prennent des mesures en partenariat avec la société civile et les organisations internationales », a-t-il ajouté. « Nous faisons des progrès incroyables, mais il faut faire davantage ».

« Il nous faut renforcer les politiques de développement afin que l’accessibilité soit une des dimensions du développement durable », a souligné M. Ban. « Nous devons également tenir compte des personnes handicapées “invisibles” dont les besoins sont souvent ignorés ».

Source: Centre d’actualités de l’ONU


News Tracker: autres dépêches sur la question:
L’ONU appelle à faire des droits des personnes handicapées une réalité