HISTORIQUE

En février 2005, le Royaume d'Arabie saoudite a accueilli la première conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme, à Riyad, lors de laquelle feu le Roi Abdallah Bin Abdulaziz Al Saoud, Gardien des deux saintes mosquées, a appelé la communauté internationale à créer un centre international de lutte contre le terrorisme.

Le 8 septembre 2006, au terme d'un consensus historique, l'Assemblée générale des Nations Unies adoptait la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies. Dans le Plan d’action annexé à la Stratégie, les États Membres décidaient de prendre des mesures spécifiques pour lutter contre le terrorisme : visant à éliminer les conditions propices à la propagation du terrorisme (pilier I); visant à prévenir et combattre le terrorisme (pilier II); destinées à étoffer les moyens dont les États disposent pour prévenir et combattre le terrorisme et à renforcer le rôle joué en ce sens par l’Organisation des Nations Unies (pilier III); garantissant le respect des droits de l’homme et la primauté du droit en tant que base fondamentale de la lutte antiterroriste (pilier IV).

Dans le deuxième pilier de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies, l'Assemblée générale « [reconnaît] que la question de la création d’un centre international pour lutter contre le terrorisme devrait être examinée, au titre des efforts engagés à l’échelle internationale pour renforcer la lutte contre le terrorisme ».

L'UNCCT a été créé en septembre 2011 pour promouvoir la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme et aider les États Membres dans la mise en œuvre de la Stratégie antiterroriste mondiale.

Le 18 novembre 2011, l'Assemblée générale s'est félicitée de la création du l'UNCCT au sein du Bureau de l'Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme (CTITF) du Département des affaires politiques (DAP), du Secrétariat de l'ONU, et a encouragé les États Membres à collaborer avec le Centre (A/RES/66/10).

Le Centre est devenu opérationnel en avril 2012 à la suite de la première réunion de son Conseil consultatif.

Documents de référence