SOUTIEN AUX VICTIMES DU TERRORISME ET SENSIBILISATION À LEUR CAUSE

Le Groupe de travail a été créé pour renforcer l'appui à une mise en œuvre effective des piliers I et IV de la Stratégie antiterroriste mondiale de l'Organisation des Nations Unies, relatifs aux victimes du terrorisme et au travail global effectué en ce sens. Ses activités sont axées sur le renforcement de la coordination et de la coopération entre les organismes des Nations Unies relativement aux victimes du terrorisme ; à l'assistance technique et au renforcement des capacités dans les actions entreprises ; à la promotion et la protection des droits des victimes grâce à des plateformes multimédias, des campagnes et des ateliers ; à l’offre d’une plateforme aux voix des victimes, pour répliquer aux discours d'extrémistes violents.

Mandat

Les piliers I et IV de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies mettent en avant les victimes du terrorisme (voir ci-dessous). Au titre de ces deux piliers, la Stratégie vise à « promouvoir la solidarité internationale avec les victimes », souligne « la nécessité de défendre et de protéger les droits des victimes du terrorisme et de leur famille » et « de leur famille et faciliter leur retour à une vie normale », et désigne la « déshumanisation des victimes du terrorisme » comme l'un des problèmes clefs qui engendrent des conditions propices à la propagation du terrorisme.

Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies :

Section I, paragraphe 8 : « Envisager d’instituer, sur une base volontaire, les systèmes nationaux d’assistance qui privilégient les besoins des victimes du terrorisme et de leur famille et facilitent leur retour à une vie normale. À cet égard, nous encourageons les États à demander aux organes compétents des Nations Unies de les aider à mettre en place un tel système. Nous nous efforcerons également de promouvoir la solidarité internationale avec les victimes et d’encourager la société civile à s’associer à la campagne mondiale de prévention et de condamnation du terrorisme. Ceci pourrait impliquer notamment que l’Assemblée générale étudie la possibilité de créer des mécanismes pratiques d’assistance aux victimes. »

Section IV : « Nous sommes résolus à prendre les mesures ci-après, réaffirmant que la défense et la protection des droits de l’homme pour tous et la primauté du droit sont indispensables pour toutes les composantes de la Stratégie, …, et soulignant la nécessité de défendre et de protéger les droits des victimes du terrorisme. »

Les troisième (A/RES/66/282) et quatrième (A/RES/68/276) résolutions relatives aux examens de la Stratégie antiterroriste mondiale engagent en outre les États Membres à soutenir les victimes du terrorisme, notamment pour lutter contre l'attrait du terrorisme et promouvoir la solidarité envers les victimes du terrorisme.

État d'avancement

L'Organisation des Nations Unies a montré, au fil des ans et au travers d'un certain nombre d'activités, son attachement à œuvrer pour les victimes du terrorisme. Très récemment, depuis la création de l'Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme (CTITF), la coordination des activités relatives aux victimes du terrorisme s'est renforcée. En septembre 2008, le Secrétaire général a organisé un colloque sur le soutien aux victimes du terrorisme qui, a réuni des victimes, des experts et des représentants d’États membres, d’organisations régionales, de la société civile et des médias, dans le but de débattre des mesures concrètes à prendre pour aider les victimes à traverser leurs épreuves, leur donner une voix, mettre en commun les meilleures pratiques et présenter les mesures déjà prises par les États membres et les organisations non gouvernementales pour les soutenir et renforcer leur autonomie.

Un rapport a résumé les principaux thèmes débattus et a formulé un certain nombre de recommandations sur les moyens de continuer à soutenir les victimes du terrorisme. À ce jour, grâce au travail individuel et collectif de ses membres, le Groupe a élaboré et mis en œuvre un certain nombre d'activités, notamment :

  • Le Service de la prévention du terrorisme de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a organisé une manifestation parallèle pour lancer un manuel intitulé « Bonnes pratiques en matière de soutien aux victimes du terrorisme dans le cadre de la justice pénale », le 16 avril 2015, au Qatar, durant le treizième Congrès sur la criminalité.
  • Lors du quatrième examen de la Stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme, en juin 2014, le Secrétaire général a lancé le Portail d'appui de l'ONU aux victimes du terrorisme. Ce portail est un mécanisme pratique qui facilite l'accès aux ressources pour les victimes, leurs familles et leurs communautés − qu'il s'agisse d'un appui psychosocial, de l'accès aux systèmes nationaux de justice pénale ou aux possibilités de réadaptation offertes par les États membres. Le portail est une plateforme à partir de laquelle la communauté internationale est en mesure de démontrer sa solidarité avec les victimes.
  • La Mission permanente de l'Espagne, la Fundación Víctimas del Terrorismo et la Fundación Miguel Ángel Blanco ont accueilli une table ronde et une exposition de photographies le 2 avril 2012, à New York. Le débat a porté sur le renforcement des mécanismes existants concernant les droits de la victime, ainsi que sur la promotion de moyens nouveaux et novateurs pour soutenir et autonomiser les victimes.
  • En collaboration avec le Global Center on Cooperative Security, un atelier de formation de quatre jours sur les médias a été organisé pour 10 victimes du terrorisme. L'objectif de l'atelier était de renforcer la capacité des participants à élaborer des campagnes de communication, interagir avec les médias et renforcer leur compréhension des médias afin d'être mieux préparée à communiquer sur leur vécu.
  • L'Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme et l'Institut international d’études supérieures en sciences criminelles (ISISC) ont co-organisé, à Syracuse (Italie), un atelier sur les meilleures pratiques en matière de soutien aux victimes de crimes terroristes et infractions connexes telles que définies dans le droit national et international. 

Le portail d'appui de l'ONU aux victimes du terrorisme fournit un calendrier détaillé des activités de l'ONU sur les victimes du terrorisme.

Entités

Observateurs