BUREAU DE L'ÉQUIPE SPÉCIALE DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME

Le mécanisme de coordination de l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme a été créé par le Secrétaire général en 2005 afin d’assurer la coordination et la cohésion de l’action antiterroriste de l’Organisation, mais ce n’est qu’en décembre 2009 que l’Équipe a été institutionnalisée au sein du Département des affaires politiques du Secrétariat de l’Organisation, conformément à la résolution A/RES/64/235 de l’Assemblée générale. L’institutionnalisation a permis de doter l’Équipe de son propre secrétariat sous la forme du Bureau de l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme.

Les principales responsabilités du Bureau de l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme sont les suivantes :

  • Assurer la coordination et la cohésion d’ensemble de l’action antiterroriste menée par les organismes des Nations Unies et aider le Secrétaire général à accomplir les tâches correspondantes ;
  • Diriger les initiatives communes des organismes des Nations Unies, telles que celles menées par les groupes de travail de l’Équipe, pour appuyer l’application de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies ;
  • ​Faciliter et soutenir les efforts et activités déployés par les organismes des Nations Unies dans le cadre de leurs mandats et compétences pour contribuer à l’application de la Stratégie sous tous ses aspects;
  • ​Fournir des services essentiels de secrétariat et l’appui fonctionnel, organisationnel et administratif nécessaires à l’Équipe pour mener ses travaux, y compris les activités de sensibilisation, et aider l’Équipe à assurer efficacement la coordination de la lutte antiterroriste à l’échelle du système des Nations Unies ;
  • Mobiliser et gérer les ressources extrabudgétaires destinées aux projets exécutés par l’Équipe pour assurer la fourniture d’une assistance technique au titre de l’application des quatre piliers de la Stratégie.

Dans les résolutions A/RES/62/272A/RES/64/297A/RES/66/282 et A/RES/68/276 qu’elle a adoptées dans le cadre de son examen biennal des progrès accomplis dans l’application de la Stratégie antiterroriste mondiale, l’Assemblée générale a élargi le mandat de l’Équipe spéciale de lutte contre le terrorisme de façon à inclure les responsabilités suivantes :

  • Travailler de concert avec les organisations internationales, régionales et sous régionales compétentes dans les principaux domaines de la lutte antiterroriste ;
  • Poursuivre un dialogue renforcé avec les États Membres sur une large gamme de questions de fond afin de faire progresser l’application de la Stratégie aux niveaux national, régional et mondial ;
  • Coordonner les apports des entités de l’Équipe et élaborer un rapport de synthèse tous les deux ans, au nom du Secrétaire général, contenant une évaluation des progrès accomplis dans l’application de la Stratégie et des résolutions relatives à l’examen biennal, ainsi que des suggestions sur la voie à suivre ;
  • Maintenir des échanges avec les États Membres au moyen de réunions d’information et de rapports périodiques sur les activités de l’Équipe pour garantir la transparence et permettre aux États Membres d’évaluer les activités, de donner des directives et de faire connaître leur opinion sur la Stratégie ;
  • ​Promouvoir un dialogue plus soutenu – et en fournir les moyens – avec les fonctionnaires des États Membres chargés de la lutte antiterroriste afin de favoriser la coopération internationale, régionale et sous-régionale et de faire mieux connaître la Stratégie, en particulier dans le cadre du renforcement des capacités.

Coordination et cohérence

La participation effective des entités et les interactions entre celles-ci pour promouvoir la mise en œuvre intégrale de la Stratégie exigent beaucoup de coordination et de cohérence. À cet égard, le Bureau de l'Équipe spéciale a mis en œuvre une démarche en trois volets :

  • Il a dressé un tableau complet de tous les projets et activités menés par les 38 entités de l'Équipe spéciale ce qui, pour la première fois, donne une vue d'ensemble des efforts que déploient les Nations Unies pour lutter contre le terrorisme dans le monde entier.
  • Le Bureau a travaillé à réformer et revitaliser la structure, la méthodologie et les impacts de ses groupes de travail interorganisations, ce qui contribuera à promouvoir la cohérence au sein de l'Équipe spéciale et à réduire les doublons et les chevauchements entre les projets et les activités.
  • Le Bureau s'emploie à réaliser la vision du Secrétaire général d'une Organisation des Nations Unies soudée, en encourageant toutes les entités de l'Équipe spéciale à collaborer avec les organes et instances extérieurs d'une façon plus unifiée et cohérente.