Le HCDH préoccupé par la condamnation de 25 civils sahraouis par un tribunal militaire marocain

Rupert Colville, porte-parole du Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH). Photo ONU/Jean-Marc Ferré

19 février 2013 – Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) a exprimé mardi sa préoccupation devant la condamnation de 25 Sahraouis par un tribunal militaire marocain, plus de deux ans après les affrontements qui avaient opposés ces civils aux forces de sécurité à proximité de Laayoune, au Sahara occidental.

Le 8 novembre 2010, les forces marocaines étaient intervenues pour démanteler un campement construit par des manifestants sahraouis pour protester contre leurs conditions de vie. Les affrontements qui ont suivi ont coûté la vie à 11 membres des forces de sécurités et à deux Sahraouis.

Ce weekend, les 25 civils ont été condamnés à des peines d'emprisonnement allant de deux ans à la perpétuité par le Tribunal militaire permanent des Forces armées royales à Rabat, la capitale du Maroc.

« Comme l'a indiqué le Comité des droits de l'homme, le recours à des tribunaux militaires ou spéciaux pour juger des civils posent de graves problèmes quant à l'exercice d'une justice équitable, impartiale et indépendante », a déclaré le porte-parole du HCDH, Rupert Colville, lors d'une conférence de presse donnée aujourd'hui à Genève.

Selon le porte-parole, le HCDH est également préoccupé par les allégations selon lesquelles la plupart des accusés auraient été victimes d'actes de torture et de mauvais traitements au cours de leur détention provisoire. Aucune enquête n'a cependant été ouverte pour faire la lumière sur ces accusations.

L'ONU est impliquée dans les efforts de médiation visant à trouver une solution au conflit sur le Sahara occidental qui dure depuis 1976, lorsque des combats ont éclaté entre le Maroc et le Front Polisario, qui exige un État sahraoui indépendant.

La force de Casques bleus, la Mission des Nations Unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (MINURSO) a été déployée en 1991.


News Tracker: autres dépêches sur la question

L'Envoyé du Secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental prévient des dangers du statu quo

En savoir plus


Coup de projecteur