ECOSOC : un Forum de développement cherche à faire de l'innovation un vecteur de lutte contre la pauvreté

Le Secrétaire général Ban Ki-moon. Photo ONU/Paulo Filgueiras

5 juillet 2012 – Le Forum des Nations Unies pour la coopération en matière de développement a entamé jeudi ses travaux à New York en mettant l'accent sur les partenariats entre pays, organisations de la société civile et secteur privé, identifiés comme un moyen privilégié de réaliser les objectifs de développement durable et d'éradiquer la pauvreté.

« Nous ne pourrons atteindre nos objectifs que par la coopération, la cohérence et les partenariats », a déclaré le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans son allocution d'ouverture au Forum.

Organisé par le Conseil économique et social (ECOSOC), le Forum pour la coopération en matière de développement réunit des décideurs politiques, des parlementaires et des représentants d'autorités locales et d'ONG pour étudier les tendances en matière de coopération et discuter des moyens de renforcer l'efficacité et la qualité des partenariats.

« L'économie mondiale est fragile et le risque de nouvelles récessions demeure. Je suis préoccupé par les prix déjà élevés des denrées alimentaires et de l'énergie, ce qui représente un poids pour les populations déjà vulnérables », a affirmé M. Ban.

« Nous avons fait des progrès considérables dans la réduction de la pauvreté extrême, mais nous devons faire davantage pour éliminer ces conditions pénibles et ces inégalités considérables », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a identifié cinq domaines prioritaires pour les participants au forum : l'accélération des efforts en vue d'atteindre les objectifs de lutte contre la pauvreté, le renforcement de l'aide au développement pour les pays qui en ont le plus besoin, l'allègement des conditions pour obtenir de l'aide, le renforcement de la transparence et la responsabilité et l'élargissement des engagements en faveur de la viabilité.

« Le troisième Forum pour la coopération en matière de développement est une occasion unique d'identifier les pratiques optimales et de préparer le terrain à une meilleure coordination et cohérence politiques. Ensemble nous devons nous devons améliorer l'aide au développement pour la rendre plus efficace », a souligné M. Ban.

Le Président de l'ECOSOC, Milos Koterec, a rappelé de son côté l'importance de la contribution de la coopération en matière de développement pour la mise en place d'un cadre cohérent pour préparer l'après-2015, lorsque sera atteinte l'échéance des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

« Nous devons unir nos efforts en vue de réduire la pauvreté et être capables de nous adapter rapidement aux évolutions des besoins en matière d'aide au développement », a indiqué M. Koterec. « Saisissons cette opportunité pour développer des solutions innovantes au problèmes connus et aux défis émergents ».


News Tracker: autres dépêches sur la question

Les partenariats mondiaux déterminants pour réaliser les OMD d'ici à 2015, selon l'ONU

En savoir plus





Coup de projecteur