Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Nous ne perdons pas espoir

Get monthly
e-newsletter

Nous ne perdons pas espoir

— Joseph Gabayo, ambulancier (Botswana).
Africa Renewal
Afrique Renouveau: 
30 Novembre 2020
.
Joseph Gabayo
Joseph Gabayo, ambulancier

Pouvez-vous nous parler de vous ?

Je m'appelle Joseph Gabayo et j'ai 41 ans. J'ai grandi dans un petit village d'extraction de diamants à Letlhakane, à environ 500 km de la capitale Gaborone. Je travaille actuellement comme ambulancier à l'hôpital primaire de Letlhakane.

Depuis combien de temps travaillez-vous en tant que travailleur de la santé ? Qu'est-ce qui vous a poussé à choisir une carrière dans le secteur de la santé ?

Je suis ambulancier depuis 14 ans maintenant. J'aime mon travail car j'ai l'occasion de rencontrer des gens différents et cela me permet d'apprendre de cette diversité, y compris de nos clients. Mon souhait était d'être ambulancier ou du moins d'avoir des connaissances de base dans le domaine des soins de santé, ce qui me permet d'être beaucoup mieux informé sur la prise en charge des patients.

Comment contribuez-vous à la lutte contre la COVID-19 dans votre pays ? En quoi votre travail a-t-il changé depuis l'apparition de COVID-19 ?

Au-delà du transport des patients vers les hôpitaux, mon rôle s'est quelque peu élargi pour inclure la diffusion des messages de prévention de COVID-19 dans la communauté. Comme le recommande l'OMS, nos messages portent sur l'importance de l'hygiène des mains pour lutter contre cette pandémie.

Qu'est-ce qui vous affecte le plus dans cette situation COVID-19 ? Qu'est-ce qui vous pousse à continuer ? Comment faites-vous face à la situation ?

En tant que travailleur de première ligne, je m'inquiète pour les membres de ma famille que je laisse chaque jour à la maison pour combattre cet ennemi invisible. Et si, d'une manière ou d'une autre, je suis infecté et que je dois les infecter aussi ?

Cependant, ce qui me donne de l'espoir, c'est que le respect de protocoles bien établis, comme l'observation de la distance sociale, le port d'un masque et le lavage des mains, sont essentiels pour vaincre cette maladie. En tant que professionnels de la santé, nous devons respecter ces mesures préventives. Si nous devons nous y tenir, je crois que nous allons y arriver. 

Quelle stratégie, selon vous, a bien fonctionné dans cette lutte et qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ? Que faut-il faire pour gagner la guerre contre COVID-19 ?

Le confinement est une bonne stratégie qui a bien fonctionné dans mon pays et dans ma zone d'opération. Mon seul souci était de savoir ce qui se passerait lorsque les gens seraient à court de vivres ?

Quel est votre message aux habitants de votre pays, et aux Africains en général, en cette période de COVID-19 ?

Etant aux premières loges de la réponse, je veux dire à mes concitoyens et aux Africains en général que nous n'allons pas renoncer à enseigner aux gens comment éviter la propagation de ce virus. Restez chez vous, lavez-vous les mains, gardez votre environnement propre. Je crois que nous allons gagner cette guerre.

En outre, je voudrais encourager les gens à ne pas renoncer à faire ce qu'il faut pour sauver leur vie. Que toute la race humaine ait la foi et garde les yeux sur la balle pour vaincre cette pandémie.

Autres articles