Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Le PNUE célèbre 50 ans de résolution des problèmes environnementaux mondiaux

Get monthly
e-newsletter

Le PNUE célèbre 50 ans de résolution des problèmes environnementaux mondiaux

Le programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) fête ses 50 ans cette année et appelle à une plus grande mobilisation en faveur de la conservation.
Afrique Renouveau: 
4 Mars 2022
Par: 
UNEP
.

Par une froide journée de décembre 1972, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté ce qui est officiellement connu sous le nom de résolution 2997 de l'ONU.

Il s'agissait de la dernière étape de la création du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), une organisation conçue pour être le fer de lance d'un effort mondial visant à minimiser l'empreinte de l'humanité sur la planète.

Au cours des cinq décennies suivantes, le PNUE s'est attaqué à certains des problèmes environnementaux les plus urgents de la planète, du changement climatique à la disparition des espèces, en passant par la pollution.

Alors que les dirigeants se réunissent cette semaine à Nairobi, au Kenya, pour célébrer le 50e anniversaire du PNUE, voici un regard plus approfondi sur certains des jalons environnementaux de l'histoire, tous motivés par la science et le multilatéralisme.

Photo: Unsplash/Marita Kavelashvili

Depuis cinq décennies, le PNUE et ses partenaires soutiennent l'effort mondial de protection des forêts de la planète, dont beaucoup sont menacées par l'agriculture, l'exploitation minière et l'abattage illégal. (Plus de 100 dirigeants mondiaux ont récemment promis de mettre un terme à la déforestation d'ici à 2030, s'engageant à mobiliser près de 20 milliards de dollars de fonds publics et privés pour soutenir cette cause.

Texte intégral: Au cœur de l'effort mondial pour sauver les forêts de la planète (en Anglais)

Photo: Unsplash/NASA

Alors qu'un trou de la taille d'un continent se formait dans la couche d'ozone au-dessus de l'Antarctique, le PNUE a mené un effort mondial sans précédent pour sauver la principale protection de la planète contre le soleil. Aujourd'hui, la couche d'ozone se reconstitue lentement, épargnant chaque année à 2 millions de personnes le cancer de la peau. La brèche devrait se refermer d'ici les années 2060.

Texte intégral: Reconstituer la couche d'ozone (en Anglais)

Photo: Unsplash/David Clode

La pollution menaçant l'avenir des océans du monde, le PNUE a lancé son programme pour les mers régionales en 1974. À l'époque, il s'agissait d'un effort sans précédent pour unir les pays autour d'une cause environnementale commune, qui allait donner forme à de futurs traités, comme l'accord de Paris sur le changement climatique. Aujourd'hui, 150 pays participent à ce programme, qui contribue à prévenir la pollution, à protéger les animaux marins et à cartographier les effets du changement climatique sur les océans.

Texte intégral: Comment le monde contribue à la sauvegarde de ses océans et de ses mers (en Anglais)

Photo: Reuters Connect

Alors que le changement climatique rend de nombreux endroits plus chauds et plus secs, les espaces verts se transforment en désert. Quelque 3,2 milliards de personnes sont touchées par la dégradation des terres, dont beaucoup sont déjà pauvres et marginalisées. Le PNUE et ses partenaires s'efforcent depuis des décennies de faire revivre les terres fertiles envahies par les sables, notamment par un effort ambitieux visant à construire un "mur vert" à travers l'Afrique.

Texte intégral: Du Chili à la Chine : Le combat mondial contre la désertification (en Anglais)

Photo: Shutterstock

Le PNUE a réuni plus de 450 institutions financières dans une campagne mondiale visant à financer la transition vers un monde plus vert et plus durable. Rien que l'année dernière, les banques membres ont accordé des prêts à 113 millions de personnes vulnérables et conseillé 15 000 entreprises sur la manière de s'adapter au changement climatique. Cette initiative, menée par l'Initiative financière du Programme des Nations unies pour l'environnement, intervient à un moment crucial : il faudra 100 000 milliards de dollars jusqu'en 2050 pour aider l'économie mondiale à s'affranchir des combustibles fossiles.

Texte intégral: Pourquoi les institutions financières misent sur la durabilité (en Anglais)

Photo: Unsplash/James Baltz

La façon dont le monde produit des aliments fait payer un lourd tribut à la planète. Près de 70 % de l'eau utilisée par les humains est consacrée à l'agriculture et le secteur alimentaire est responsable d'un tiers des émissions de gaz à effet de serre. Malgré toutes ces ressources, le monde est confronté à une double crise de la faim et de l'obésité. Pour aider à changer cela, le PNUE travaille dans le monde entier pour s'assurer que les systèmes alimentaires sont plus faciles pour la planète et plus sains pour les gens.

Texte intégral: Pourquoi la lutte contre le gaspillage alimentaire ne fait que commencer (en Anglais)

Photo: PNUE/Paul Quayle

Lorsque l'essence au plomb a été inventée dans les années 1920, elle a été saluée comme un carburant miracle qui allait alimenter une nouvelle génération de voitures, d'avions et de motos. Le problème : il était hautement toxique et partout où il passait, il provoquait cancers, maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux. Mais grâce à une campagne menée par le PNUE pendant deux décennies, le monde a fini par se sevrer du carburant au plomb, sauvant ainsi environ 1,2 million de vies par an.

Texte intégral: La campagne menée depuis 20 ans pour débarrasser le monde de l'essence au plomb. (en Anglais)