Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Le forum de Kigali marque une nouvelle ère de développement pour l'Afrique

Get monthly
e-newsletter

Le forum de Kigali marque une nouvelle ère de développement pour l'Afrique

Le 8e Forum régional africain pour le développement durable (ARFSD) se fera l'avocat du continent en tant que destination d'avenir, conformément aux objectifs des ODD.
Afrique Renouveau: 
3 Mars 2022
Femme travaillant dans un champ irrigué
© PAM/Badre Bahaji
L'amélioration des systèmes d'irrigation dans les pays en développement renforce les moyens de subsistance et contribue à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies.

L'Afrique a fait preuve d'une extraordinaire endurance face à la triple crise de la pandémie de COVID-19, du changement climatique et de la récession économique. Le continent a défié avec une force remarquable des défis politiques, socio-économiques, sanitaires et de développement apparemment insurmontables et pourtant diversement inquiétants.

En dépit de ces succès, l'impact économique persistant de la pandémie incite les dirigeants africains à réfléchir à des stratégies de refonte du modèle de développement susceptibles d'aider les pays africains à atteindre collectivement les objectifs de développement durable (ODD).

Ces expériences collectives partagées à travers le continent constituent la toile de fond du 8e Forum régional africain pour le développement durable (ARFSD) prévu dans la capitale rwandaise, Kigali, du 3 au 5 mars. 

L'ARFSD est un podium continental officiel qui tire son mandat du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) et agit comme l'une des trois plateformes multipartites qui assurent le suivi des examens et consolident les actions destinées à atteindre les ODD.

Les trois autres plateformes qui complètent le forum régional sont les examens nationaux volontaires (ENV), entrepris au niveau national, les examens locaux volontaires (ELV), entrepris au niveau des villes ou des autorités locales, et le Forum politique de haut niveau sur le développement durable (FPHN) au niveau mondial.

L'une des obligations de l'agenda de l'ARFSD est de rassembler et de mettre à profit les progrès réalisés jusqu'à présent dans la mise en œuvre de l'Agenda 2030, qui a été adopté par les États membres des Nations Unies en septembre 2015. Ce forum annuel, qui en est à sa huitième édition, est organisé conjointement par la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), la Commission de l'Union africaine (UA), la Banque africaine de développement (BAD), le pays hôte et les agences sœurs du système des Nations Unies.

Il rassemble des décideurs de haut niveau, notamment des ministres, des experts, des responsables politiques, des universitaires, des représentants du secteur privé, de la société civile et des partenaires de développement, afin de débattre et de délibérer sur les progrès du développement économique et social du continent.

Préalablement à l'inclusion des priorités africaines, le forum intègre l'examen des ODD au plan de développement de l'Agenda 2063 de l'UA. L'ARFSD fait progresser ces deux agendas de développement complémentaires en adoptant un modèle sain, centré sur les personnes et inclusif pour stimuler les synergies et les ambitions du développement durable sur le continent. 

L'ARFSD est conçu de manière à refléter les perspectives africaines et adopte deux résultats principaux. Le premier, "Résumé et messages clés", est la contribution et les délibérations collectives du forum.  Le second est la "Déclaration du Forum", baptisée du nom de la ville hôte, qui distille les délibérations du forum afin de présenter la position collective de l'Afrique sur les sujets de préoccupation.

La déclaration de l'ARFSD de 2022 portera le nom de Kigali, succédant à la "Déclaration de Brazzaville" qui était le nom de signature de la déclaration de l'ARFSD du Forum tenu dans la capitale de la République du Congo en 2021.

Le Rwanda, en tant que Président du Bureau du 8ème ARFSD, aura la charge de présenter le résultat continental convenu au HLPF, qui se réunit en juillet pour un examen au niveau mondial suivi d'une déclaration ministérielle qui informe et déclenche des actions accélérant la mise en œuvre dans le monde entier.

Les évaluations disponibles sur les progrès de la mise en œuvre de l'Agenda 2030 et de l'Agenda 2063 indiquent que la plupart des nations africaines ne sont pas sur la bonne voie pour atteindre les objectifs et les buts fixés par les deux plans de développement dans les délais impartis. L'impact sans précédent du COVID-19 et du changement climatique ont pour l'instant entamé et ralenti les efforts de l'Afrique pour réaliser les deux agendas. Les délibérations des forums précédents ont permis d'identifier les lacunes et les points faibles dans la réalisation de ces deux agendas et de proposer des solutions.

Les principaux objectifs du forum de cette année comprendront une évaluation approfondie de la mise en œuvre de cinq des 17 ODD, à savoir une éducation de qualité (ODD 4), l'égalité des sexes (ODD 5), la vie sous l'eau (ODD 14), la vie sur terre (ODD 15) et les partenariats pour les objectifs (ODD 17).

Les délibérations sur la contribution de l'Afrique au HLPF 2022 ainsi que l'identification de stratégies ambitieuses et d'actions politiques pour mieux reconstruire seront également discutées lors du forum.

Une nouvelle ère pour l'Afrique

L'année 2022 marque le début d'un élan vers la "Décennie d'action". Le thème du forum de cette année est "Mieux reconstruire : Une Afrique verte, inclusive et résiliente, prête à réaliser l'Agenda 2030 et l'Agenda 2063" est ambitieux. Il reflète également une nouvelle époque pour l'Afrique, celle de l'accélération des progrès de la mise en œuvre.

Bien que le thème suive la tradition d'alignement sur la bannière d'unité d'objectif du HLPF, il est conceptualisé pour résonner avec les espoirs et les priorités de l'Afrique.  Il implique un nouveau modèle économique pour l'Afrique, fondé sur la création de valeur durable, le commerce et le développement inclusifs.

Alors qu'une poignée de bonnes nouvelles contre la pandémie de COVID-19 reflète la résilience et la reprise grâce aux déploiements de vaccins, à la préparation et aux réponses sanitaires, l'Afrique a montré sa volonté de surmonter et de vaincre ses défis de développement complexes.

Le 8e ARFSD se fera le champion du continent en tant que destination d'opportunité en accord avec les cibles des cinq ODD à l'ordre du jour ainsi que les aspirations continentales correspondantes.

La Décennie d'action, d'espoir et d'opportunités

L'Afrique aspire à des solutions viables pour consolider les gains réalisés et garantir un développement rapide et résilient au climat, avec une prospérité partagée pour tous.

L'ARFSD poursuit la tradition bien établie d'exploiter la bonne volonté collective de l'Afrique en intégrant toutes ses composantes pour trouver des solutions pratiques et des remèdes évolutifs aux défis du développement du continent.  

Le forum montre que les gouvernements travaillent ensemble avec toutes les parties prenantes et les partenaires internationaux à travers diverses plateformes multisectorielles pour soutenir les initiatives de développement ciblant les jeunes, les femmes et les enfants.

Jusqu'à présent, cela a été possible grâce à l'ARFSD qui a fait progresser des structures de gouvernance plus fortes, accessibles, ouvertes, durables et soutenables qui sont tolérantes, accommodantes et inclusives pour augmenter, et en même temps, soutenir le développement.

Le 8e ARFSD s'appuie également sur la "Décennie d'action" de l'Afrique, qui est une décennie critique pour redynamiser le rythme du continent afin d'atteindre les ODD, de réaliser l'Agenda 2063 de l'Afrique, de "construire plus vert" et de réaliser les ambitions de l'Accord de Paris.


Jean-Paul Adam est le directeur de la division Technologie, changement climatique et ressources naturelles de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (UNECA).