Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Une coalition des chefs d'entreprise africains pour faire progresser l'action climatique et la croissance durable

Get monthly
e-newsletter

Une coalition des chefs d'entreprise africains pour faire progresser l'action climatique et la croissance durable

L'initiative du Pacte mondial des Nations Unies rassemble des PDG de tout le continent pour faire progresser la croissance, la prospérité et le développement durables de l'Afrique.
Afrique Renouveau: 
31 Mai 2022
Réunion virtuelle, avec onze participants répartis sur trois rangs.
UN Global Compact
La Coalition des chefs d'entreprise africains du Pacte mondial des Nations Unies lancée le 31 mai 2022.

À l'initiative du Pacte mondial des Nations Unies, des chefs d'entreprise de toute l'Afrique ont lancé cette semaine la Coalition des chefs d'entreprise africains (ABLC). 

La coalition offrira une plateforme aux chefs d'entreprise africains afin qu'ils puissent faire entendre une voix unifiée du secteur privé et s'engager de manière active et significative à travailler sur les questions les plus urgentes du continent grâce à une approche organisée, tournée vers l'avenir et fondée sur des principes.
 
La Coalition des chefs d'entreprise africains est une initiative dirigée par des chefs d'entreprise et émanant de la stratégie du Pacte mondial des Nations Unies pour l'Afrique 2021-2023. Elle s'engage à faire progresser la croissance, la prospérité et le développement durables en Afrique en apportant un impact mesurable à ses problèmes les plus urgents. Elle travaillera en étroite collaboration avec le centre du Pacte mondial des Nations Unies à Abuja et les dix réseaux locaux du Pacte mondial opérant en Afrique.
 
Avant la CdP27 qui se tiendra en Égypte en novembre 2022, l'ABLC concentrera ses efforts sur le développement durable et une action climatique ambitieuse en apportant les perspectives de dizaines de PDG et de présidents de conseil d'administration africains de premier plan dans la conversation mondiale.
 
Cela aboutira à une déclaration de l'ABLC sur le climat en soutien à la CdP27, ancrée dans les objectifs de l'accord de Paris, les objectifs de développement durable et les dix principes du Pacte mondial des Nations Unies. Les membres de l'ABLC seront invités à signer et à annoncer des engagements et des actions crédibles à travers cette déclaration climatique.
 
Saluant les membres fondateurs de la Coalition des chefs d'entreprise africains, la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, les a exhortés à user de leur influence pour susciter le changement sur le continent. 
 
"C'est l'occasion d'établir un dialogue holistique pour concilier les besoins de développement du continent avec la nécessité d'une action climatique ambitieuse, de lancer la transition vers les énergies renouvelables et de renforcer la résilience sur tout le continent", a déclaré Mme Mohammed.
 
Lors du lancement de l'ABLC, la Secrétaire générale adjointe et directrice générale du Pacte mondial des Nations Unies, Sanda Ojiambo, a déclaré : "Le changement climatique présente une opportunité d'investissement de 3 000 milliards de dollars en Afrique d'ici 2030. Mais ce potentiel ne pourra être réalisé que si le secteur privé s'implique. Cette coalition a un rôle essentiel à jouer pour que la voix du secteur privé africain soit entendue sur la scène mondiale afin que la croissance du continent soit non seulement durable mais aussi verte."
 
Les 11 membres fondateurs de l'ABLC sont Herbert Wigwe, PDG d'Access Bank au Nigeria ; Brahim Benjelloun Touimi, directeur et directeur général délégué de la Banque of Africa au Maroc ; Hichem Elloumi, président et PDG de COFICAB ; Strive Masiyiwa, fondateur et président exécutif d'Econet Wireless au Zimbabwe ; James Mwangi, PDG et directeur général d'Equity Group, Kenya ; Karim Bernoussi, PDG du groupe Intelcia, Maroc ; Phuthi-Mahanyele-Dabengwa, PDG de Naspers, Afrique du Sud ; Yasmine Mohamed Farid Khamis, PDG et présidente d'Oriental Weavers Carpets Co. , Égypte ; Peter Ndegwa, PDG de Safaricom, Kenya ; Fleetwood Grobler, président et PDG de Sasol, Afrique du Sud ; et Amir Barsoum, fondateur et PDG de Vezeeta, Égypte. 
 
Les membres de l'ABLC s'engagent à respecter les dix principes du Pacte mondial des Nations unies et à devenir un participant au Pacte mondial des Nations unies dans les six mois suivant leur adhésion. 
 
Lors du lancement, les membres fondateurs ont partagé leur engagement en faveur de la durabilité à travers le continent, en se concentrant sur les engagements potentiels des entreprises, les efforts de durabilité qu'ils déploient au sein de leurs communautés, une évolution vers des méthodes de financement climatique plus innovantes et plus robustes, et un appel à l'action pour la communauté mondiale.
 
Des dirigeants des Nations Unies ont également participé à l'événement de lancement virtuel, notamment Abdulla Shahid, président de l'Assemblée générale des Nations Unies ; Collen Vixen Kelapile, président du Conseil économique et social des Nations Unies ; Amina Mohammed, Vice-Secrétaire générale des Nations Unies ; Cristina Duarte, Secrétaire générale adjointe et conseillère spéciale pour l'Afrique auprès du Secrétaire général des Nations Unies et Sanda Ojiambo, Sous-Secrétaire générale et PDG du Pacte mondial des Nations Unies.
 
Ils se sont associés pour lancer l'ABLC avec le Dr Mahmoud Mohieldin, champion de haut niveau des Nations unies pour le changement climatique en Égypte. 
 
Le Boston Consulting Group fournit au Pacte mondial des Nations unies un soutien en matière de stratégie et de mise en œuvre pour la Coalition des chefs d'entreprise africains. 
 
La réunion inaugurale a été présidée par Sanda Ojiambo avec le soutien de Patrick Dupoux, directeur général, associé principal et responsable de l'Afrique, BCG. 
 
Le lancement d'aujourd'hui sera suivi de six tables rondes régionales à Abidjan, au Caire, à Casablanca, à Johannesburg, à Lagos et à Nairobi, en juin et juillet, afin de discuter, de façonner et de mobiliser des entreprises durables et dotées de principes en Afrique.
 

À propos du Pacte mondial des Nations Unies
 
Initiative spéciale du Secrétaire général des Nations unies, le Pacte mondial des Nations unies est un appel aux entreprises du monde entier à aligner leurs opérations et leurs stratégies sur dix principes dans les domaines des droits de l'homme, du travail, de l'environnement et de la lutte contre la corruption. Notre ambition est d'accélérer et d'amplifier l'impact collectif mondial des entreprises en respectant les dix principes et en réalisant les objectifs de développement durable par le biais d'entreprises responsables et d'écosystèmes qui favorisent le changement. Avec plus de 15 000 entreprises et 3 000 signataires non commerciaux basés dans plus de 160 pays, et 69 réseaux locaux, le Pacte mondial des Nations unies est la plus grande initiative de durabilité des entreprises au monde - un Pacte mondial unissant les entreprises pour un monde meilleur.