Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Profil d'un jeune : Agripina Ndoho Ngumu Bindang de la Guinée équatoriale

Get monthly
e-newsletter

Profil d'un jeune : Agripina Ndoho Ngumu Bindang de la Guinée équatoriale

Un jeune entrepreneur utilise du tissu local pour fabriquer des sacs, des chaussures et des bijoux.
Afrique Renouveau: 
10 Juin 2021
.

Je suis un esprit introverti et plein de créativité. Je m'appelle Agripina et j'ai 30 ans. Je suis née à Ebibeyin, dans la province de Kie Ntém en Guinée équatoriale. Je suis l'un des quatre enfants de ma mère. Mon père a quatre épouses et je suis le 20e de ses 53 enfants.

À l'âge de huit ans, mes parents ont divorcé, nous laissant, mes frères et moi, avec notre mère sur l'île de Malabo, où je vis encore à ce jour.

J'ai fréquenté le lycée Santa Teresita, où j'ai obtenu mon diplôme d'études secondaires en 2009. La même année, je me suis inscrit à un cours de gestion des affaires à l'Université nationale de Guinée équatoriale, mais je n'y ai pas terminé mes études car j'ai obtenu une bourse pour étudier à l'Institut national de technologie des hydrocarbures (ITNHGE).

À l'ITNHGE, j'ai appris les disciplines du génie mécanique, des procédés, de l'électricité et de l'instrumentation, et j'ai obtenu un diplôme en février 2014. En mai 2017, j'ai acquis un autre diplôme de technicien en pharmacie à l'école technique AFOREPFA (Academia de Formación y Reciclaje de Personal Farmacéutico) toujours à Malabo.

Mon activité

Mon entreprise, AfrikChic by Ndoho, utilise de manière créative des matériaux Ankara ou Kente pour fabriquer des chaussures, des sacs, des colliers, des diadèmes, des boucles d'oreilles, des bracelets, des ornements de cheveux et plus encore. J'ai plusieurs apprentis en ce moment.

Pour moi, ma plus grande réussite est la reconnaissance et l'admiration que je reçois des gens chaque fois que je participe à une exposition. J'ai participé à deux de ces événements et j'en ai profité pour promouvoir mon travail. De nombreux jeunes sont venus me demander des conseils et du soutien pour pouvoir faire ce que je fais.

Défis

L'un de mes plus grands défis est d'obtenir l'équipement qui m'aidera à faire passer mon entreprise au niveau supérieur. Pour l'instant, je suis seulement capable de doubler les chaussures et les sacs que nous fabriquons avec du tissu Ankara. Mais j'ai besoin des machines qui m'aideront à fabriquer les chaussures moi-même.

Je fabrique parfois les sacs à partir de papier dur utilisé pour la fabrication de boîtes, car il est difficile d'obtenir le bon matériau du Nigeria. La situation s'est aggravée avec la fermeture des frontières avec le Nigeria en raison de la pandémie de COVID-19.

Ces difficultés m'ont empêché de lancer mon projet d'école de design et d'artisanat où les jeunes de ma communauté pourraient apprendre à fabriquer différents articles avec le tissu Kente et gagner de l'argent pour subvenir à leurs besoins.

Mon message aux jeunes

Mon message à la jeunesse africaine est le suivant : arrêtons d'attendre que les autres trouvent des solutions aux problèmes auxquels nous sommes confrontés sur notre continent. Dieu nous a donné différents types de talents pour faire réussir notre continent.

Utilisons nos talents pour faire de l'Afrique un endroit bien meilleur. Faisons-le avec amour, passion et force.

Nous, les jeunes, sommes les solutions à nos problèmes. Nous devons en prendre la pleine responsabilité !

More from this author