Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

"Cela vaut la peine de se battre même pour la vie d'un seul enfant"

Get monthly
e-newsletter

"Cela vaut la peine de se battre même pour la vie d'un seul enfant"

— Mme Marianna Vardinoyannis, lauréate du prix Mandela 2020
Africa Renewal
Afrique Renouveau: 
30 Juillet 2020
Fondation Marianna V. Vardinoyannis
Mrs. Marianna Vardinoyannis, laureate Mandela Prize 2020
Mme Marianna Vardinoyannis, lauréate du Prix Mandela 2020.
Photo credit: Fondation Marianna V. Vardinoyannis

Depuis plus de 30 ans, Mme Marianna V. Vardinoyannis, philanthrope grecque et défenseur des droits de l'homme, de la protection de la santé et du bien-être des enfants et d'un monde sans frontières en matière de santé, a aidé des milliers d'enfants à être guéris.

En 1993, elle a créé la première unité de transplantation de moelle osseuse en Grèce, où 1200 enfants de Grèce, de la Méditerranée et des Balkans ont reçu gratuitement une greffe de moelle osseuse. En 2010, elle a créé le premier hôpital d'oncologie pédiatrique en Grèce, enregistrant 150 000 hospitalisations d'enfants, qui a été affilié à d'autres hôpitaux tels que Johns Hopkins (États-Unis), Sick Kids (Canada), le Centre d'oncologie pédiatrique Princesse Maxima (Pays-Bas) etc.

En 2014, elle a créé un registre de donneurs de moelle osseuse fournissant des greffes aux enfants et aux adultes du monde entier et, en 2020, elle a mis en place le premier centre de thérapie cellulaire et génétique en Grèce.

Le 17 juillet de cette année, le président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies, M. Tijjani Muhammad-Bande, a annoncé que Mme Vardinoyannis et le Dr Morissana Kouyaté de Guinée étaient les lauréats du prix Nelson Rolihlahla Mandela 2020 des Nations unies.

"Nous avons deux très bons lauréats, un homme et une femme. Ce sont des gens ordinaires qui, comme dans la vie de Mandela, ont fait des efforts pour réaliser de grandes choses, en particulier pour ceux qui sont souvent ignorés, ou marginalisés ou opprimés", a déclaré le Président de l'Assemblée générale à Afrique Renouveau.

Il a félicité Mme Vardinoyannis et le Dr Kouyaté et a remercié le comité de sélection pour son travail acharné et son dévouement.

Le prix a été créé en juin 2014 par l'Assemblée générale pour reconnaître les réalisations de ceux qui consacrent leur vie au service de l'humanité en promouvant les objectifs et les principes des Nations unies tout en honorant et en rendant hommage à la vie extraordinaire de Nelson Mandela et à son héritage de réconciliation, de transition politique et de transformation sociale. Ce prix prestigieux est décerné tous les cinq ans.

"Je n'aurais jamais pu imaginer qu'un jour je recevrais un honneur aussi immense et que je me sentirais aussi émue", a déclaré Mme Vardinoyannis, après l'annonce du lauréat.

Mme Vardinoyannis a expliqué comment, dans les années 1990, de nombreux enfants ont perdu la vie à cause du cancer en Grèce, et comment les efforts spectaculaires des parents pour collecter des fonds afin d'emmener leurs enfants à l'étranger, pour le traitement du cancer, l'ont incitée à créer "ELPIDA", qui signifie "espoir", et la première unité de transplantation de moelle osseuse en Grèce.

"Au début, il m'a été très difficile d'être témoin de la véritable tragédie à laquelle les parents étaient confrontés et je ne pouvais pas dormir, en pensant aux yeux pleins de larmes des mères, qui me demandaient désespérément de l'aide. Alors, j'ai pris la décision de rester forte et je suis même allée dans les salles d'opération pour les encourager pendant les opérations difficiles", a-t-elle déclaré.

Cette décision est devenue la devise qui lui tient à cœur : "Cela vaut la peine de se battre pour la vie d'un seul enfant et je n'abandonnerai jamais".

Elle a dû lutter non seulement contre le cancer, mais aussi contre les préjugés et la discrimination à l'égard des patients atteints de cancer. 

Autres articles