Star à Nollywood : au-delà du talent

Août - Novembre 2019

Get our app.

Download app from Android Download app from Apple

Star à Nollywood : au-delà du talent

Stephanie Okereke Linus mobilise contre les fistules obstétricales
Afrique Renouveau: 
Stephanie Okereke Linus
Stephanie Okereke Linus

A l'adolescence, Stephanie Okereke Linus, était déjà une étoile montante de Nollywood, l’industrie cinématographique nigériane. Elle devint célèbre avec un film sensible sur le plan socio-culturel, Emotional Crack, réalisé par Lancelot Oduwa Imasuen,  qui dénonçait les idées reçues et les tabous concernant l'homosexualité. 

A 17 ans, Melle Linus étudiait l’anglais et la littérature à l’Université de Calabar et avait déjà joué dans deux films de Nollywwod – Compromise 2 et Waterloo – avant de se lancer dans la réalisation avec le film grand public de Teco Benson, Terror

Les nombreuses récompenses qu'elle reçut pour Emotional Crack lui ouvrirent de nouveaux horizons, dont la possibilité de réaliser un film sur un sujet délicat, les fistules obstétricales. 

Avec le film Dry, sorti en 2014, Melle Linus assoit sa réputation de réalisatrice attachées aux causes nobles. Le film se penche sur les fistules obstétricales – un problème grave qui touche les femmes, surtout dans les zones de guerre, et qui résulte de mariages précoces et de grossesses à l'adolescence. Le plus souvent dues à un viol ou à des complications pendant l'accouchement, elles provoquent une incontinence permanente, urinaire et/ou anale. Les femmes qui en souffrent sont souvent mises au ban de leur communauté. 

Dry raconte l’histoire d’une jeune fille de 13 ans, Halima, issue d'une famille pauvre et mariée à un homme de 60 ans, qui la viole régulièrement. Halima tombe enceinte et souffre de fistule après l'accouchement. Elle est abandonnée par son mari et doit affronter de nombreuses discriminations. Lorsque Zara (interprétée par Melle Linus) qui est médecin et a également eu une enfance difficile, rencontre Halima, elle tentera de lui apporter son soutien tout comme à d’autres jeunes filles. 

“Je voulais susciter une prise de conscience et empêcher que davantage de femmes en soient victimes. Je voulais aussi qu'elles sachent qu’il existe une opération qui permet de soigner les fistules. Les femmes peuvent se faire opérer gratuitement grâce à l’aide financière de donateurs”, explique Melle Linus. 

Le film a été récompensé à plusieurs reprises, notamment en recevant le prix du meilleur film de la 12ème édition des Africa Movie Academy Awards et des Africa Magic Viewers’ Choice Awards en 2016.  

Dry n’a pas manqué d’attirer l’attention du Fonds des Nations Unies pour les activités en matière de population (FNUAP), la principale agence de l’ONU chargée des questions de santé telles que les grossesses et les accouchements.   

“Le film a été récemment projeté en Gambie en partenariat avec le FNUAP. Un mois après, le [ancien] président Yahya Jammeh a interdit le mariage des enfants dans le pays. Nous espérons pouvoir montrer le film dans beaucoup d’autres endroits”, commente Melle Linus. 

Melle Linus, mère d’un enfant, a joué dans plus de 90 films depuis le début de sa carrière en 1997. Elle a acquis une grande notoriété sur le continent africain où les films de Nollywood sont un produit de consommation populaire.  

Elle a reçu de nombreux prix, notamment huit nominations aux Reel Awards en 2003, dont le prix de la meilleure actrice en anglais et de la meilleure actrice de l’année. Elle a également remporté le prix de la meilleure actrice de l’Afro Hollywood Award en 2006 et plusieurs prix pour ses rôles principaux lors des Africa Movie Academy Awards en 2005, 2009 et 2010.  

En 2011, elle a reçu l’une des plus hautes distinctions lorsque l’ancien président du Nigéria, Goodluck Jonathan, l’a nommée Membre de l’Ordre de la République fédérale.

 Nollywood contribue au PIB du Nigéria à hauteur de 7,2 milliards de dollars par an, soit environ 1,4%, d’après le Bureau national des statistiques. L’industrie emploie près d’un million de personnes, ce qui en fait le plus gros employeur du pays derrière l’agriculture. Nollywood sort environ 50 films par semaine. Seul Bollywood a une cadence plus élevée. 

Melle Linus a aussi connu des déconvenues. En avril 2005, alors qu’elle se rendait à une cérémonie de remise de prix, elle eut un grave accident de voiture. Elle en réchappa avec une jambe cassée et de multiples brûlures mais réussit à reprendre rapidement sa carrière d’actrice.   

“Personne n'imagine que ce genre de chose puisse lui arriver, mais cet accident a changé ma vie”, se rappelle-t-elle. “Cela m’a permis d’apprécier encore plus la vie. La gentillesse des gens m’a vraiment touchée.”

“J'ai réalisé les lacunes de notre système de santé à l'hôpital. Depuis lors, j’ai décidé de faire entendre ma voix en faveur de politiques sociales qui protègent les plus pauvres”, ajoute-t-elle. 

En dépit des difficultés liées aux financements et aux piratages que rencontre l’industrie cinématographique nigériane, elle devrait bénéficier des innovations dans le domaine du numérique au cours des prochaines années. Melle Linus compte bien en tirer parti – en tant qu’actrice, réalisatrice et productrice.

“Je vais continuer à améliorer mes compétences. En tant que réalisatrice, je veux faire d’autres films pour divertir et inspirer les gens. en tant que personnage public, je continuerai à faire entendre ma voix contre les injustices et les politiques qui ne protègent pas les femmes.”   

Topics: 

Autres articles

Magazine

  • Août - Novembre 2019

    Magazine actuel : Août - Novembre 2019

    Thème : Changement climatique

    Les effets des changements climatiques sont ressentis en Afrique ; en groupe ou à titre individuel, des actions sont en cour pour les contrer. Dans cette édition, nous vous présentons certaines des initiatives les plus remarquables portées par de jeunes Africains.

    Télécharger la version PDF : PDF icon AR_33_2_Francais.pdf