Rendre les ODD accessibles

Août - Novembre 2019

Get our app.

Download app from Android Download app from Apple

Rendre les ODD accessibles

Les ODD traduits en divers langues locales
Kingsley Ighobor
Afrique Renouveau: 
Ntiokam Divine (right) at the Climate Change Conference in Marrakech, Morocco in November 2016.
Ntiokam Divine (à droite) à la Conférence sur le changement climatique de Marrakech au Maroc, en novembre 2016. Photo: Ntiokam Divine

D'après le jeune Camerounais Ntiokam Divine, les ODD ont été élaborés dans le langage particulier des experts. Afin de les rendre accessibles au plus grand nombre, notamment aux populations locales, Divine, 36 ans, s’est donné pour mission de traduire les ODD dans de nombreuses langues vernaculaires africaines en utilisant une terminologie compréhensible par tous.

Sa stratégie consiste à former les membres influents des communautés, en particulier les jeunes, qui, à leur tour, transmettent les textes traduits.

Depuis l'adoption en septembre 2015 des ODD, M. Divine a formé 30 membres de diverses organisations de la société civile dédiées à la jeunesse et aux femmes à Yaoundé, la capitale du Cameroun, dans le cadre du programme de formation de la Jeunesse africaine aux ODD (AYSDGT) et au Nigéria l'année dernière. Bien que ces formations aient été dispensées en anglais, il a insisté sur le fait que les ODD devaient être accessibles à tous. 

M. Divine et d'autres bénévoles ont déjà formé plus de 2 000 jeunes de 11 pays, qui traduisent les ODD dans les dialectes locaux. Les pays couverts jusqu'ici sont le Ghana, le Kenya, le Mali, le Maroc, le Rwanda, le Togo et la Zambie.

Après la traduction des ODD en langues locales camerounaises - Ewondo, Shupamum et Basaa - le programme de formation a travaillé à la constitution de clubs des ODD dans les écoles primaires, secondaires et à l'université, afin de former des ambassadeurs des ODD au niveau local. 

M. Divine affirme qu' " à travers ces clubs, les jeunes peuvent contribuer aux échanges mondiaux sur les questions relatives à leur avenir, et mieux apprécier les ODD ".

Lors de la Conférence de Marrakech sur le changement climatique (COP22) en novembre 2016,  M. Divine a assuré aux délégués que la traduction des ODD en langues locales a un impact positif durable. Lors d'une réunion dédiée, David Nabarro, alors Conseiller spécial du Secrétaire général des Nations Unies sur les ODD, s'est penché sur les moyens de mettre en œuvre l'initiative de M. Divine.

Jusqu’ici, M. Divine a traduit les ODD dans 32 langues au Cameroun, son pays natal, ainsi que dans certaines langues d'Ethiopie, de la République démocratique du Congo et du Nigeria.

Au Nigeria, les ODD ont été traduits en Igbo, Yoruba et Hausa, les principales langues du pays. Il existe également une version swahilie, distribuée aux communautés du Kenya, de Tanzanie, de Zanzibar, de l'Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la République démocratique du Congo, ainsi que dans certaines régions de la Zambie, du Mozambique, du Malawi, de la Somalie et des Comores.

Une jeunesse exemplaire

Activiste de longue date, participant au Conseil International de la Jeunesse, à la Charte de la Terre et aux Enfants de la Terre, M. Divine est un citoyen du monde en adéquation parfaite avec son projet. Il a parcouru l’arrière-pays du Cameroun et voyagé dans près de 100 pays à travers le monde. «Mon engagement dans le domaine du développement me vient de ma mère », déclare-t-il. « Elle m'a encouragé à responsabiliser les jeunes dans les communautés rurales africaines  »

En 2009, il a organisé avec succès la campagne Stand Up visant à promouvoir les Objectifs du Millénaire dans les écoles camerounaises. Cette activité a attiré l'attention de plusieurs agences de l'ONU. Par la suite, il a participé au projet Voices of Youth de l'UNICEF.

Il soutient également le travail de la Commission des Nations Unies pour le développement durable auprès d'autres organismes environnementaux et encourage les jeunes à s’intéresser aux problèmes causés par le changement climatique.

Le militant camerounais appartient à de nombreuses associations internationales de défense de la jeunesse, notamment Connect4climate, une organisation de promotion de l'ODD numéro 13, qui appellent à prendre d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. Il est également membre du groupe “The World We Want 2030”, un forum politique et stratégique de l'ONU dédié aux jeunes et qui promeut les ODD.

Titulaire d'un diplôme en chimie environnementale et de gestion de l'Université de Buea au Cameroun, M. Divine a été coprésident du Climate Development African Youth Platform, qui mobilise les jeunes sur les questions liées au changement climatique. Il a ainsi animé diverses discussions sur les activités agricoles locales et durables. Il est également un défenseur mondial du numérique et de la jeunesse pour les ODD.

Traduire les ODD dans les langues africaines est un projet entreprenant et ambitieux. En dépit des difficultés de financement, M. Divine maintient qu' «il n’y a pas d’autres moyens d’amener la majorité des Africains à soutenir les ODD ... J'ai dû utiliser mes propres ressources pour organiser les formations et les campagnes de communication. Des jeunes qui ont adhéré à mon projet se sont portés volontaires pour traduire les ODD dans différents pays. Mais beaucoup reste encore à faire.»

M. Divine envisage de poursuivre la formation des jeunes et espère obtenir le soutien de l'ONU et d'autres organisations qui travaillent sur la promotion des ODD. En parallèle des traductions, le plus important est de s’assurer que les textes suscitent l'engagement souhaité auprès du public cible.     

Autres articles

Magazine

  • Août - Novembre 2019

    Magazine actuel : Août - Novembre 2019

    Thème : Changement climatique

    Les effets des changements climatiques sont ressentis en Afrique ; en groupe ou à titre individuel, des actions sont en cour pour les contrer. Dans cette édition, nous vous présentons certaines des initiatives les plus remarquables portées par de jeunes Africains.

    Télécharger la version PDF : PDF icon AR_33_2_Francais.pdf