Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Une Casque bleu kenyane remporte le Prix du Militaire des Nations Unies de l’année 2020 pour la défense de l’égalité des genres

Get monthly
e-newsletter

Une Casque bleu kenyane remporte le Prix du Militaire des Nations Unies de l’année 2020 pour la défense de l’égalité des genres

UN News
24 Mai 2021
Steplyne Nyaboga, 32 ans, conseillère militaire en matière d'égalité des sexes, remporte le Prix 2020 du Militaire des Nations Unies de l’année pour la défense de l’égalité des genres
ONU
Conseiller militaire en matière de genre Steplyne Nyaboga

"Le Prix du Militaire des Nations Unies de l’année pour la défense de l’égalité des genres" récompense le dévouement et les efforts d'un soldat de la paix militaire pour promouvoir les principes de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les femmes, la paix et la sécurité.

Une Casque bleu kenyane, qui a récemment terminé sa mission au Darfour, au Soudan, a été sélectionnée pour recevoir le Prix du Militaire des Nations Unies de l’année pour la défense de l’égalité des genres.  

Steplyne Nyaboga, 32 ans, conseillère militaire en matière de genre, qui a servi dans l'Opération hybride ONU-Union africaine au Darfour (MINUAD) qui vient de prendre fin, recevra le prix lors d'une cérémonie virtuelle présidée par le Secrétaire général António Guterres, à l'occasion de la Journée internationale des Casques bleus, le jeudi 27 mai 2021. 

Créé en 2016, le prix du "Militaire de l’année pour la défense de l’égalité des genres" de l'ONU récompense le dévouement et les efforts d'un soldat de la paix militaire individuel dans la promotion des principes de la résolution 1325 de l'ONU sur les femmes, la paix et la sécurité dans un contexte d'opération de paix, tel que désigné par les chefs et les commandants de force des opérations de paix de l'ONU.

En recevant le prix, le major Nyaboga a exprimé sa joie de voir son travail d'intégration de la dimension de genre reconnu. 

Réfléchissant à son rôle de soldat de la paix, elle a déclaré : "Je suis ravie que nos efforts au service de l'humanité aient un impact et ne soient pas passés inaperçus. Le maintien de la paix est une entreprise humaine : placer les femmes et les filles au centre de nos efforts et de nos préoccupations nous aidera à mieux protéger les civils et à construire une paix plus durable." 

Je suis ravie que nos efforts au service de l'humanité aient un impact et ne soient pas passés inaperçus.

Le major Nyaboga a spécifiquement encouragé la sensibilisation aux questions de genre auprès des communautés locales, dans le but d'améliorer la protection des civils. Elle a également mis l'accent sur la formation aux questions de genre de ses collègues soldats de la paix, en formant près de 95 % du contingent militaire de la MINUAD d'ici décembre 2020. 

Elle a également conseillé la Force sur la manière de mieux identifier et intégrer les besoins des groupes d'hommes, de femmes, de garçons et de filles dans des contextes vulnérables dans l'analyse, la planification et les opérations de la MINUAD, une démarche qui a grandement amélioré la compréhension de la mission et sa réponse aux besoins de protection. En collaboration avec ses collègues des droits de l'homme, de l'égalité des sexes et de la communication, Steplyne a également organisé des campagnes et des ateliers pour le personnel et les activistes de la société civile afin d'aborder les questions touchant les femmes et les filles du Darfour.

Le Secrétaire général António Guterres a félicité le major Nyaboga pour son prix. "La paix et la sécurité ne peuvent être atteintes et maintenues que si tous les membres de la société bénéficient de l'égalité des chances, de la protection, de l'accès aux ressources et aux services et peuvent participer à la prise de décision", a-t-il déclaré. "Grâce à ses efforts, le major Nyaboga a introduit de nouvelles perspectives et a accru la sensibilisation aux dimensions cruciales du genre dans l'ensemble de la Mission et a contribué à renforcer notre engagement auprès des femmes du Darfour. Les Nations unies restent fermement déterminées à faire en sorte que les femmes s'assoient à la table politique et contribuent pleinement à la paix, et le dévouement du major Nyaboga a fait progresser cette clause essentielle", a-t-il ajouté.

C'est la première fois qu'un soldat de la paix kenyan reçoit ce prix prestigieux.


À propos du major Nyaboga

L'officier d'état-major Major Steplyne Nyaboga a commencé sa carrière militaire en 2009 en tant que commandant de troupe de radio de signalisation, atteignant le niveau de la brigade en 2011 à l'âge de 22 ans. En 2013, elle a été chargée de gérer et d'instruire les recrues de la Force de défense du Kenya, pour finalement atteindre le niveau d'instructeur principal en 2017. En tant qu'instructrice principale, elle a commandé l'aile des communications ; elle a occupé ce poste jusqu'à ce qu'elle soit nommée pour un déploiement dans la MINUAD en tant qu'officier chargé de la protection des femmes et des enfants. 

 Le prix

Le Prix du Militaire des Nations Unies de l’année pour la défense de l’égalité des genres s'appuie sur les principes énoncés dans la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies (RCSNU 1325) et les résolutions qui ont suivi sur les femmes, la paix et la sécurité. Ces résolutions appellent les acteurs à intégrer une perspective de genre dans tous les aspects du maintien et de la consolidation de la paix et à garantir la participation des femmes aux processus de paix et aux processus politiques. Elles appellent également à la protection et à la prévention de la violence sexuelle liée aux conflits et à l'élargissement du rôle et de la contribution des femmes dans les opérations de l'ONU, y compris des femmes en uniforme chargées du maintien de la paix. 

En savoir plus sur les précédents lauréats : https://peacekeeping.un.org/fr/gender-advocate-of-year-award