Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Soins médicaux gratuits pour les migrants dans le cadre du nouveau partenariat OIM-Éthiopie

Get monthly
e-newsletter

Soins médicaux gratuits pour les migrants dans le cadre du nouveau partenariat OIM-Éthiopie

10 Juin 2020
Auteur: 
Handover of consumable medical equipment to St. Paul's Hospital
IOM
Remise de matériel médical à l'hôpital St. Paul

Mohammed Adem a souffert d'une insuffisance rénale alors qu'il travaillait comme migrant clandestin à Sanaa, au Yémen, en 2018, ce qui l'a obligé à retourner en Éthiopie. Il a été soutenu par l'Initiative conjointe UE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants dans la Corne de l'Afrique, qui a également organisé son traitement médical dans le cadre de son processus de réintégration.

Mohammed a maintenant besoin d'une dialyse régulière pour rester en vie. Et grâce à un nouveau partenariat entre l'initiative conjointe UE-OIM et le Millennium Medical Collage de l'hôpital St. Paul, il peut désormais accéder à des traitements qui lui sauveront la vie. Ce partenariat permet aux migrants de retour au pays qui ont des raisons médicales de se faire soigner gratuitement à l'hôpital St. Paul sans frais. Auparavant, l'OIM orientait les rapatriés vers divers hôpitaux privés.   

"J'ai dû dépenser près de 3 500 dollars, tout l'argent que j'ai gagné en travaillant dans une ferme maraîchère, pour me faire soigner au Yémen. Je n'avais plus rien", explique Mohammed. "Mes amis m'ont parlé de l'OIM et du soutien que je pouvais obtenir.  

Pour accéder au traitement de dialyse, Mohammed a dû rester au centre de transit de l'OIM à Addis-Abeba, où il se trouve depuis plus d'un an. Cofinancé par l'initiative conjointe UE-OIM, le centre fournit un hébergement temporaire, des repas, des conseils et aide les rapatriés à retourner dans leur communauté d'origine.  

Ce soutien est crucial pour Mohammed et d'autres comme lui, venant d'une communauté située à plus de 150 km d'Addis-Abeba, où aucun traitement de dialyse n'est disponible. Là où la dialyse est disponible, le traitement est inabordable pour la plupart des Éthiopiens dans des situations similaires, coûtant plus de 1 200 USD par mois.  

Ce qui signifie que les migrants qui rentrent au pays ont accès à un traitement médical gratuit à l'hôpital St. Depuis mars 2017, l'initiative conjointe UE-OIM a permis de fournir une assistance médicale de base à quelque 1 500 rapatriés au centre de transit d'Addis-Abeba. Plus de 260 rapatriés souffrant de graves problèmes médicaux ont été orientés vers des hôpitaux spécialisés.  

L'hôpital a été confronté à des pénuries lors de l'épidémie de COVID-19. 

"Notre stock était très limité, il n'a duré que deux semaines. L'hôpital St. Paul a été créé pour servir la communauté mal desservie et ce partenariat est parfaitement adapté pour répondre aux besoins médicaux des migrants de retour," a déclaré le directeur de l'hôpital, le Dr Wondimagegn Gezahegn. 

Un don de consommables médicaux à l'attention de l'hôpital St. Paul d'une valeur de plus de 21 000 USD a renforcé l'institution à un moment où elle souffre de perturbations de sa chaîne d'approvisionnement dues à l'épidémie de la COVID-19. 

Mohammed et d'autres personnes comme lui se sentent chanceux de recevoir des soins. Mais il faut davantage de ressources pour répondre aux besoins médicaux des migrants de retour, en particulier face à la COVID-19. L'OIM dans la région lance un appel de 71,6 millions de dollars pour répondre aux besoins des migrants touchés par la COVID-19, y compris les besoins sanitaires.