Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

Mobilisation de femmes leaders pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance

Get monthly
e-newsletter

Mobilisation de femmes leaders pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance

27 Avril 2020
Auteur: 
Women Rise for All
Women "Rise for All"

« Rise for All » appelle tous les dirigeants à faire face à la crise humaine de la pandémie de COVID-19 et à intégralement financer le Fonds de réponse et de relèvement des Nations Unies.

Soutenant l'appel du Secrétaire général des Nations Unies à la solidarité et à une action urgente face à l’impact socio-économique de COVID-19, un groupe de femmes éminentes a lancé aujourd'hui une campagne de plaidoyer mondiale pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance, mais aussi pour exhorter les dirigeants du monde entier et de tous les secteurs à faire face à la crise humaine causée par la pandémie. 

À l’initiative de la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, Amina Mohammed, la campagne « Rise for All » (« Solidaires pour tous ») rassemble des femmes leaders dans le but de mobiliser le soutien mondial à la feuille de route des Nations Unies pour la reprise économique et sociale. Cette feuille de route est définie dans le Cadre des Nations Unies pour la réponse socio-économique immédiate au COVID-19 et se fonde sur les principes de la responsabilité partagée et de la solidarité mondiale mais aussi sur l’urgence d’agir pour venir en aide aux personnes dans le besoin. Ce Cadre a été rendu public aujourd'hui. 

"Comme jamais dans l'histoire récente, les femmes sont sur la ligne de front de COVID-19 et portent le poids de cette crise humaine", a déclaré la Secrétaire générale adjointe de l'ONU. 

« Le moment est venu pour que les leaders femmes se mobilisent et prennent des mesures pour vaincre la pandémie et en sortir plus forts afin de permettre au monde de rester sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de développement durable d'ici 2030. » 

La première vague de cette campagne, qui est lancée aujourd’hui, est soutenue par la Présidente de l'Éthiopie, Sahle-Work Zewde, la Première Ministre de la Norvège et Championne des objectifs de développement durable du Secrétaire général, Erna Solberg, la Championne des objectifs de développement durable du Secrétaire général, Son Altesse Sheikha Moza bint Nasser, la Première Ministre de la Barbade, Mia Mottley, la Championne des objectifs de développement durable du Secrétaire général, Dia Mirza, l’Ambassadrice de bonne volonté d'ONU Femmes du Pakistan, Muniba Mazari, ainsi que par les Directrices exécutives de l'UNICEF, Henrietta Fore, d'ONU Femmes, Phumzile Mlambo-Ngcuka, et de l'UNFPA, Natalia Kanem

Ensemble, ces femmes soutiennent l’appel des Nations Unies en faveur d’une intensification extraordinaire de l’appui international et de l’engagement politique pour « reconstruire en mieux » l’après COVID-19, et faire en sorte que, partout dans le monde, les populations aient accès aux services essentiels et à la protection sociale. Elles plaident pour le soutien au Fonds de réponse et de relèvement COVID-19 des Nations Unies, un mécanisme inter-institutions spécialement conçu pour venir en aide aux plus vulnérables et pour répondre aux difficultés économiques et sociales dans les pays à revenu faible et intermédiaire. 

L’objectif du Fonds est de mobiliser 1 milliard de US dollars au cours des neuf premiers mois et 2 milliards de US dollars sur deux ans pour soutenir les pays à revenu faible et intermédiaire, y compris les petits États insulaires en développement et les groupes vulnérables tels que les femmes et les enfants qui sont plus exposés aux impacts socio-économiques de la pandémie. 

Les Pays-Bas ont annoncé aujourd'hui une contribution de 15 millions d’euros (16,6 millions de dollars américains) au Fonds, emboitant le pas à la Norvège et au Danemark, qui ont déjà contribué respectivement 150 millions de couronnes norvégiennes (14,1 millions de dollars américains) et 50 millions de couronnes danoises (7,3 millions de dollars américains). 

Dans les semaines à venir, davantage de femmes leaders, des sphères politique et multilatérale ainsi que des milieux affaires, devraient se joindre à Rise for All, s’associant ainsi à la feuille de route des Nations Unies pour la reprise économique et sociale, et pour mobiliser les contributions au Fonds de réponse et de relèvement COVID-19 des Nations Unies et assurer son financement intégral

 

More from this author