Obtenez les applications mobiles gratuites

Recevez les dernières nouvelles de nous sur nos applications.

Download app from Android Download app from Apple

L'OMS va soutenir la RD Congo alors que le virus Ebola refait surface dans le nord-ouest

Get monthly
e-newsletter

L'OMS va soutenir la RD Congo alors que le virus Ebola refait surface dans le nord-ouest

UN News
5 Juin 2020
Auteur: 
A World Health Organization (WHO) Ebola vaccination team works in Butembo in the Democratic Republic of the Congo in January 2019.
OMS/Lindsay Mackenzie
Une équipe de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) spécialisée dans la vaccination contre le virus Ebola travaille à Butembo, en République démocratique du Congo, en janvier 2019.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) va aider la République Démocratique du Congo (RDC) à faire face à une nouvelle épidémie d'Ebola dans le nord-ouest du pays, au milieu de la nouvelle pandémie de coronavirus et d'autres défis, a déclaré lundi le chef de l'agence Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Les autorités sanitaires congolaises ont identifié six personnes dans la ville de Mbandaka, dans la province de l'Équateur, dont cinq sont décédées. Des tests de laboratoire ont confirmé qu'elles étaient atteintes de la maladie.

L'annonce de lundi intervient alors que la RDC continue à lutter contre une épidémie d'Ebola dans l'est du pays qui est en train de prendre fin, bien que les espoirs aient été déçus le mois dernier de voir cette maladie s'estomper.

"L'OMS continuera à soutenir la RDC dans sa lutte contre le virus Ebola, ainsi que dans sa réponse à la COVID-19 et à la plus grande épidémie de rougeole au monde", a déclaré M. Tedros, lors de sa dernière mise à jour virtuelle sur la crise mondiale.

11ème épidémie d'Ebola

L'épidémie d'Ebola à Mbandaka marque le onzième combat de la RDC contre cette maladie mortelle, qui a été découverte pour la première fois dans le pays en 1976 et qui est maintenant endémique.

La ville a également connu une courte épidémie de mai à juillet 2018, qui a fait 33 morts.

Les cinq dernières victimes du virus Ebola, dont une jeune fille de 15 ans, sont mortes entre le 18 et le 30 mai, selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

Leur décès n'a été attribué à Ebola que dimanche après confirmation.

Quatre autres personnes qui ont contracté le virus - qui sont toutes des contacts des défunts - reçoivent un traitement.

"L'UNICEF travaille aux côtés du gouvernement de la RDC et de tous les partenaires dans la réponse à l'épidémie d'Ebola en fournissant des équipements essentiels, en déployant des mobilisateurs communautaires, en fournissant des services d'eau et d'assainissement, en soutenant les orphelins et autres enfants affectés", a déclaré Edouard Beigbeder, le représentant de l'agence dans le pays.

"Dans l'épidémie actuelle dans l'Est de la RDC, plus d'enfants, proportionnellement, sont touchés que dans toute autre épidémie d'Ebola précédente, nous devons donc nous assurer que la prévention de l'infection chez les enfants est au centre de la réponse en Équateur".

De nouveaux foyers sont attendus

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a expliqué que de nouveaux foyers d'Ebola sont attendus en RDC étant donné l'existence du virus dans des réservoirs animaux dans de nombreuses régions du pays.

L'agence des Nations Unies est déjà sur le terrain à Mbandaka pour soutenir la réponse, tandis que la recherche des contacts est en cours, avec 25 personnes supplémentaires qui devraient arriver mardi.

Bien que la nouvelle flambée représente un défi, l'OMS et ses partenaires sont à la hauteur de la tâche, a déclaré le Dr Matshidiso Moeti, directeur régional pour l'Afrique.

Au cours des deux dernières années, ils se sont efforcés de renforcer les capacités nationales de lutte contre le virus Ebola.

"Pour renforcer le leadership local, l'OMS prévoit d'envoyer une équipe pour soutenir l'intensification de la riposte. Compte tenu de la proximité de cette nouvelle épidémie avec des voies de transport très fréquentées et des pays voisins vulnérables, nous devons agir rapidement", a déclaré le Dr Moeti.

Compte à rebours à l'Est en cours

Entre-temps, l'OMS a signalé que l'épidémie d'Ebola dans l'est de la RDC est dans sa phase finale.

Le 14 mai, les autorités ont entamé un compte à rebours de 42 jours pour déclarer sa fin.

L'épidémie a débuté en août 2018 et a fait plus de 2 000 morts, tandis que plus de 1 000 personnes ont survécu à la maladie.